Deux alpinistes français retrouvés morts à 3 000 m d'altitude sur un glacier en Isère

Leurs corps ont été repérés au fond d'une crevasse de vingt mètres, sur le glacier menant au sommet de la Roche de la Muzelle. 

La Roche de la Muzelle, dans le massif des Ecrins (Isère), le 28 août 2010.
La Roche de la Muzelle, dans le massif des Ecrins (Isère), le 28 août 2010. (DELAERE / FLICKR)

Deux alpinistes français, un homme et une femme âgés d'une cinquantaine d'années, ont été retrouvés morts à 3 000 m d'altitude sur un glacier en Isère, mardi 13 août, selon des CRS de L'Alpe-d'Huez. Les corps des deux victimes ont été repérés au fond d'une crevasse de vingt mètres, sur le glacier menant au sommet de la Roche de la Muzelle, qui s'élève à 3 465 m, dans le massif des Ecrins.

Selon les premiers éléments recueillis par les secours, la cordée, composée de "deux alpinistes amateurs", est partie lundi matin d'un refuge pour effectuer l'ascension. "Il semblerait qu'ils aient chuté alors qu'ils se trouvaient en descente", précisent les CRS de L'Alpe-d'Huez. La femme est originaire de Chambéry (Savoie). Leur disparition avait été signalée lundi par le gardien du refuge que les deux alpinistes avaient quitté le matin même. 

Mardi, deux alpinistes italiennes, de 37 et 41 ans, originaires de la région du Piémont, ont été retrouvées mortes à la suite d'une avalanche qui s'est déclenchée dans la nuit de lundi à mardi, à 4 200 m d'altitude, sur l'un des sommets du massif du Mont-Blanc, en Haute-Savoie.