Cet article date de plus de huit ans.

Des riverains brûlent un camp de Roms à Marseille

Une cinquantaine d'habitants se sont rassemblés jeudi pour évacuer un camp de Roms dans la banlieue nord de Marseille. Ils ont ensuite mis le feu au campement. Les riverains reprochaient aux Roms une série de cambriolages. La police n'a pu que constater les faits.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

L'inquiétante expédition punitive se serait déroulée en début de soirée, vers 19h30, près de la cité des Créneaux, dans les quartiers Nord de Marseille. Une cinquantaine de riverains, selon La Provence, ont décidé de se réunir pour organiser eux-mêmes l'expulsion de ce camp de Roms qui s'étaient installés dans un terrain vague quatre jours plus tôt, avant d'incendier ce qui restait du campement.

"Je comprends leur colère" (Samia Ghali, sénatrice PS de Marseille)

Les riverains ont décidé de mener cette opération parce qu'ils reprochaient aux 35 Roms plusieurs cambriolages qui se seraient produits dans les environs du campement. Ils étaient d'ailleurs allés se plaindre auprès de la sénatrice-maire PS de l'arrondissement.

Samia Ghali explique sur France Info qu'"ils en avaient marre, qu'ils n'en pouvaient plus et qu'ils allaient effecitvement faire partir les Roms de là où ils étaient. J'ai interpellé moi-même le commandant de police qui m'a expliqué qu'il ne pouvait rien faire sans l'ordre du préfet. Je ne peux pas dire que je comprends ce geste. D'abord heureusement qu'ils ont évacué les Roms avant de mettre le feu. Mais je comprends leur colère, leur desarroi" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.