Cet article date de plus de neuf ans.

Des policiers de la Bac nord complices d'assassinat ?

L'avocat d'un caïd marseillais tué en 2008 vient de porter plainte contre des policiers de la Bac nord de Marseille. Selon lui, ils auraient livré en pâture le nom de son client provoquant son assassinat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (SOUILLARD Bruno Maxppp)

Le dossier s'alourdit. Déjà mise en cause dans plusieurs
affaires de vol et d'extorsion
, la Bac nord de Marseille est désormais visée
par une affaire de complicité d'assassinat. Un avocat parisien vient de porter
plainte auprès du procureur de la République d'Aix-en-Provence

Maître Yassine Bouzrou est l'avocat d'un caïd marseillais de
21 ans. Le jeune homme avait été retrouvé mort en septembre 208 à Vitrolles.
Son corps avait été découvert criblé de balles et carbonisé dans une voiture. Une
affaire jamais élucidée.

Lors des auditions liées au présumées malversations au sein
de la Bac nord, des policiers ont "dénoncé des collègues" , selon
Yassine Bouzrou. L'avocat explique que certains membres de la brigade
anti-criminalité aurait fait passer son client pour un indic, ce qui aurait
entraîné son assassinat. Selon lui,

"Il y a des complicités au sein de la Bac nord."

Selon Yassine Bouzrou : "Mon client refusait d'être
racketté. Son refus a conduit des policiers à jeter sciemment en pâture le nom
de mon client en le faisant passer pour un indic."
  Selon lui, les récentes
révélations entourant les agissements des policiers de la Bac ne sont
"qu'une petite partie de ce qu'on pouvait reprocher à certains policiers – je dis bien certains – qui avaient franchi la ligne rouge depuis longtemps".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.