Démantèlement d'un réseau de cambrioleurs qui allait en Belgique faire fondre des bijoux volés en Île-de-France

Les individus sont soupçonnés d'avoir commis environ 400 cambriolages en France depuis un an.

Lors du démantèlement du réseau, 50 kg de bijoux et 11 000 euros en liquide ont été saisis.
Lors du démantèlement du réseau, 50 kg de bijoux et 11 000 euros en liquide ont été saisis. (GENDARMERIE NATIONALE)

Un réseau de voleurs qui sévissait entre l'Île-de-France et la Belgique a été démantelé, début février, par les gendarmes de la section de recherches de Versailles et l'office central de lutte contre la délinquance itinérante, en coopération avec les policiers belges rapporte France Bleu Paris.

Une filière de recel en Belgique

"Huit malfaiteurs d’origine albanaise soupçonnés d’être impliqués dans un vaste réseau de cambrioleurs et de recel entre la France et la Belgique ont été interpellés", le 5 février dernier, se félicitent les autorités dans un communiqué. Ils sont soupçonnés d'avoir commis environ 400 cambriolages en Île-de-France, Centre-Val-de-Loire, Champagne-Ardenne et Bourgogne-Rhône-Alpes depuis un an.

Les enquêteurs ont découvert toute une organisation, avec une filière de recel en Belgique, où les voleurs faisaient fondre l'or des objets volés chez un bijoutier d'Anvers. Le bijoutier sera prochainement extradé vers la France, en compagnie du donneur d'ordre de la bande.

C'est une petite recrudescence des cambriolages à Saint-Germain-en-Laye dans le département des Yvelines, qui a déclenché l'enquête. Les gendarmes ont remonté une piste qui les a menés dans le 20e arrondissement de Paris.

Les gendarmes et leurs confrères belges ont organisé le démantèlement du réseau lors d'un transport de marchandise entre l'Île-de-France et Anvers. À cette occasion, ils ont saisi plus de 50 kg de bijoux et 11 000 euros en liquide.