Vidéo Amine, le jeune des quartiers Nord de Marseille qui interpelle le président Macron… et veut s'engager en politique

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. Quand un jeune des quartiers nord de Marseille interpelle le président Macron
Article rédigé par
France Télévisions

Après un été particulièrement meurtrier à Marseille, où des mineurs comptent parmi les victimes des réseaux de trafiquants de drogue, le président Macron avait annoncé sa venue. Une visite de trois jours commencée par les quartiers Nord, les plus touchés par la violence. Pour "Envoyé spécial", Romain Boutilly a suivi Amine, 17 ans, un habitant de ces quartiers qui avait des choses à dire au Président. 

Son grand frère, Brahim, a été tué en décembre 2020 dans un règlement de comptes alors qu'il tentait d'échapper au réseau de trafiquants de drogue pour lequel il dealait depuis l'adolescence. Son corps a été retrouvé calciné et démembré aux Pennes-Mirabeau, une commune au nord de Marseille. Après un long passage à vide, Amine, 17 ans, a retrouvé la force de se battre. Et le courage de se frayer un chemin, ce 1er septembre 2021, jusqu'au local de la cité Bassens où se tient une rencontre avec le président Macron. Après un été de violences dans la cité phocéenne, c'est ici, dans les quartiers Nord, que débute sa visite de trois jours. 

"Moi, ce que je voudrais vous dire, c'est que ça ne sert à rien de venir avec un plan qui vient de Paris, avec un plan qui a été fait dans un avion ou je ne sais où, lance  Amine, sous le regard attentif d'Emmanuel Macron. Il faut que ce plan, vous le construisiez avec nous, les élus locaux, avec nous, les associations, avec nous, les familles de victimes, parce qu'on a également un témoignage à apporter, parce qu'on a également un vécu, une histoire qui est très, très importante…" termine-t-il sous les applaudissements.

Un message d'espoir

Juste avant, il aura délivré un message d'espoir sur la jeunesse marseillaise. Aujourd'hui étudiant, Amine est déjà très engagé pour sa cité. Il a créé une association, Conscience, qui organise des distributions alimentaires et opérations de nettoyage. Mais c'est surtout son combat contre la misère et la violence dans les quartiers Nord qui l'a fait connaître. 

Aujourd'hui, a-t-il le sentiment d'avoir été entendu ? "En tout cas, répond le jeune homme, des notes ont été prises, des promesses ont été faites." Loin de s'avouer désabusé, Amine pense à s'engager en politique, et ses raisons ont la force d'une évidence : "Quand moi, je dirai aux personnes 'Je vous comprends', je les comprendrai réellement, parce que j'ai vécu la même chose, et parce que je viens de là où ils viennent."

Extrait de "Marseille : la jeunesse rêve encore", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 16 septembre 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Criminalité à Marseille

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.