Ce qu'il faut retenir des annonces d'Ayrault pour Marseille

Accompagné de cinq ministres, il a détaillé les actions décidées par le gouvernement pour la deuxième ville de France. Un plan de 3 milliards d'euros.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault annonce le plan \"exceptionnel\" du gouvernement pour Marseille, dans la cité phocéenne, le 8 novembre 2013.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault annonce le plan "exceptionnel" du gouvernement pour Marseille, dans la cité phocéenne, le 8 novembre 2013. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Une vingtaine de règlements de comptes par an ces dernières années, et au moins trois fois plus de tentatives de meurtres. La criminalité et le trafic de drogue à Marseille ont mis la cité phocéenne sous les feux de la rampe. Vendredi 8 novembre, Jean-Marc Ayrault a annoncé un plan de plus de 3 milliards d'euros pour venir en aide à la deuxième ville de France, notamment en matière de transports, d'urbanisation et de sécurité. Avec pour "priorité" de "désenclaver les quartiers Nord".

"L'Etat a tenu parole, son action s’est déployée dans tous les domaines", affirme le Premier ministre qui lance : "La France a besoin de Marseille, (...) Marseille c'est le symbole de la jeunesse, le symbole de l'ouverture sur le monde." Et d'estimer que "Marseille a les moyens de devenir, en 15 ans, la grande métropole euro-méditerranéenne"A l'approche des municipales, Patrick Mennucci, le candidat investi par le PS dans la ville, salue "le plus grand effort jamais effectué pour une ville française".

Les transports

C'est le principal poste de dépenses annoncé par le Premier ministre. "Plus de 3 milliards d'euros" vont être investis dans les transports sur la métropole de Marseille, auxquels "s'ajoutent 1,5 milliard d'euros du Plan d'investissements d'avenir".

En plus de la réalisation d'une gare souterraine sous la gare Saint-Charles déjà existante, pour 2,5 milliards d'euros, dont 800 millions déboursés par l'Etat, Jean-Marc Ayrault a annoncé le doublement partiel de la ligne ferroviaire Aix-Marseille, afin d'"augmenter l'offre d'un tiers d'ici à 2020, soit 4 TER par heure". L'Etat soutiendra également la prolongation du métro afin de désenclaver les quartiers Nord de Marseille.

Enfin, le contrat de partenariat pour la réalisation de la rocade L2 de Marseille, en chantier depuis 20 ans sans qu'aucune section n'ait pu être mise en service, a été signé le 7 octobre 2013. Le début des travaux interviendra l'été 2014 pour une mise en service de la section Est à l'été 2016 et la section Nord fin 2017, selon Matignon.

La rénovation urbaine

Le nouveau Plan national de rénovation urbaine requalifiera en priorité les quartiers non traités comme la Castellane et Air-Bel, deux points sensibles des quartiers Nord, où prospèrent les trafics de drogue. Cinq millions d'euros par an y seront alloués dès 2014. Objectif : améliorer les équipements publics et le cadre de vie du quotidien. 

De plus, Jean-Marc Ayrault a déclenché un plan d'urgence pour les clubs et les équipements de quartier avec, dès 2014, le financement de 1,4 millions d'euros pour les activités sportives et l'accès aux équipements. Ces fonds pourront bénéficier à des équipements comme les piscines des quartiers nord.

Le chef du gouvernement souhaite également encourager le développement de la métropole Aix-Marseille, dont la création a été définitivement votée, malgré l'opposition de 109 des 119 des maires des Bouches-du-Rhône, dont certains ont manifesté pendant le discours du Premier ministre. "La métropole sera constituée, elle bénéficiera d'une dotation d'intercommunalité nettement supérieure -pour un montant d'environ 50 MEUR- à la somme des dotations perçues aujourd'hui par chacune des six intercommunalités existantes", a-t-il martelé.

Sécurité, emploi et éducation

Côté sécurité, Jean-Marc Ayrault a confirmé l'envoi de 80 policiers en renforts dans la cité phocéenne. "Au total, en un an et demi, nous aurons recréé les postes de policiers et de gendarmes supprimés par le gouvernement précédent", a-t-il estimé, se félicitant que "ces moyens considérables commencent à produire leurs effets". Et d'estimer qu'il était incontestable que les faits de délinquance avaient baissé à Marseille depuis début 2013. 

Le Premier ministre a également annoncé 1,5 milliards d'euros d'investissements pour l'innovation, la recherche et les entreprises de la métropole, l'envoie de 53 agents de Pôle emploi supplémentaires, 500 emplois d'avenir de plus et de nouvelles permanences Pôle emploi dans les centres sociaux des quartiers prioritaires. Enfin, le plan prévoit la création de 1 000 places de crèches, de 8 nouvelles classes en petite section de maternelle, dont 5 dans les quartiers nord, pour favoriser la scolarisation des moins de trois ans.