Marseille : nouveau règlement de compte meurtrier

Depuis le début de l'année, neuf personnes ont été tuées par balles dans la cité phocéenne. L'envoyé spécial de France 2 revient sur la dernière fusillade qui a coûté la vie à trois personnes.

FRANCE 2
Plusieurs élus ont réagi après la nouvelle fusillade qui a eu lieu samedi soir à Marseille. Le préfet des Bouches-du-Rhône a été très clair : les interpellations, les réseaux démantelés entraînent bien souvent des règlements de compte. "Dès qu'un réseau est démantelé, un autre arrive pour le remplacer, créant ainsi des tensions entre les anciens et les nouveaux arrivants", rapporte Sébastien Fouquet qui estime que "la police, bien malgré elle, participe à cette déstabilisation. Ils ont effectué pas moins de 28 démantèlements de réseaux en un an".

La peur des mères pour leurs enfants

"Au-delà de cette guerre, ce qui inquiète c'est l'état d'esprit de la population es quartiers Nord. Les mères de familles crient leur désarroi et leur peur pour leurs enfants", indique le journaliste. Dans les Bouches-du-Rhône, en 2015, le trafic de drogue a fait 19 victimes.



 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône). (BORIS HORVAT / AFP)