Marseille : fusillade sur fond de trafic de drogue

Une fusillade a fait trois morts, samedi 2 avril, dans les quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône).

FRANCE 2

Un nouveau règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants a fait trois morts, samedi 2 avril, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Dans un magasin d'alimentation, en plein coeur de la cité Bassens, il est à peine 23h00 lorsque six individus se font surprendre par des coups de feu d'armes automatiques. La thèse du règlement de comptes est privilégiée.

Guerre des gangs

Parmi les trois victimes, deux seraient liés au trafic de stupéfiants, mais l'un d'entre eux, un jeune homme de 21 ans originaire de la cité serait une victime collatérale. Il venait d'obtenir un CDI et allait se marier. La cité Bassens est un haut lieu du trafic de stupéfiants marseillais, et ici, c'est en voiture que les clients viennent acheter le cannabis. Ce nouveau règlement de comptes pourrait être lié à une guerre des gangs qui oppose certaines cités des quartiers nord de Marseille. En 2015, le trafic de drogue a fait 19 morts dans la cité phocéenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône). (BORIS HORVAT / AFP)