Crash d'un Airbus Germanwings : ce que l'on sait

Il y avait 150 personnes dont six membres d'équipage à bord de l'appareil de la compagnie allemande Germanwings, qui s'est écrasé ce mardi matin près de Méolans-Revel, dans les Alpes de Haute-Provence. Des débris ont été aperçus. Il n'y aurait pas de survivant. L'équipage n'aurait pas émis de message de détresse.

(Les secours ont établi le PC sécurité à proximité de la zone de crash © REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

L'appareil qui s'est écrasé ce mardi matin dans les Alpes de Haute-Provence est un Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings. Il effectuait la liaison entre Barcelone et Dusseldorf avec à son bord 150 personnes dont six membres d'équipage, selon des chiffres communiqués par la compagnie filiale de Lufthansa. 

L'avion s'est écrasé peu après 10h47 heure locale, en descente du niveau de vol FL380 à 5000 pieds, à proximité de Barcelonnette ; la descente a duré huit minutes, selon le PDG de Germanwings. Le crash a eu lieu au sud de la commune de Méolans-Revel à la hauteur du massif "des Trois Evêchés", qui culmine à près de 3.000 mètres. Un site difficile d'accès et enneigé. Bernard Cazeneuve a indiqué en fin de journée qu'une des deux boîtes noires de l'appareil avait été retrouvée : "Elle va permettre de faire avancer l'enquête ", estime le ministre de l'Intérieur.

(La zone de crash est située au-delà de cette chaîne montagneuse, à 15 kilomètres de Seyne © Jean-Paul)

Les secours s'organisent

Les plans SATER (Sauvetage Aéro-Terrestre), ORSEC (pour les catastrophes à moyens dépassés) et le plan Blanc de gestion des crises ont été déclenchés. Des colonnes de gendarmerie, des sapeurs-pompiers, le Samu et des équipes médicales sont en route. Mais la zone, escarpée et enneigée, est très difficile d'accès, éloignée de toute route ou chemin. Les victimes ont commencé à être héliportées vers un gymnase proche des lieux de l'accident.

Selon Michel Polacco, spécialiste des questions aéronautiques sur France Info, il s'agit d'un accident qui "revêt un aspect tout à fait insolite ", car l'avion n'avait aucune raison de descendre si bas au cours de son plan de vol. L'appareil avait été révisé à l'été 2013, selon la compagnie aérienne, et le pilote avait plus de dix ans d'expérience.

A priori aucun survivant

"Il n'y aurait aucun survivant " a déclaré François Hollande, ce qui semble se confirmer sur place, même si pour l'instant rien n'est officiel. "La violence du choc laisse peu d'espoir " a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, arrivé sur les lieux de l'accident dans l'après-midi. Lors d'une conférence de presse, le PDG de Germanwings a indiqué qu'il y avait 67 victimes allemandes.  Il y aurait aussi 45 victimes espagnoles. Parmi les victimes, 16 lycéens allemands, de retour d'une semaine passée à Barcelone dans le cadre d'un échange scolaire.

"Il n'y aurait aucun survivant" a aussitôt déclaré François Hollande avant de témoigner de sa solidarité aux familles des victimes
--'--
--'--

Aucune information sur les causes de cet accident

Des débris ont été retrouvés près de Barcelonnette, ils sont éparpillés sur une large zone. D'après les premières informations dont nous disposons, cet appareil volait trop bas dans cette région où les sommets sont élevés. "Nous ne pouvons faire aucun commentaire pour le moment. Nous n'avons aucune information sur les circonstances de l'accident ", a déclaré un porte-parole d'Airbus. Le constructeur a ouvert une cellule de crise.

"À ce stade, aucune hypothèse ne peut être écartée" (Manuel Valls)

Selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), l'équipage de l'avion n'a pas émis de signal de détresse : "C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion ". Le parquet de Marseille a été saisi de l'enquête. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a également ouvert une enquête. Des équipes techniques de la Lufthansa et d'Airbus ont été dépêchées sur place pour aider à l'enquête. Selon Christophe Castaner, député PS des Alpes-de-Haute-Provence, l'une des deux boîtes noires de l'appareil a été retrouvée.

(Carte des lieux du crash avec les horaires de passage de l'avion et son altitude © IDÉ)
 

19