Cet article date de plus de six ans.

Crash A320 : "Ouvre cette foutue porte!", a hurlé le pilote

Le quotidien allemand Bild dévoile dimanche de nouveaux éléments sur le crash de l'Airbus A320 qui a fait 150 morts mardi. Selon le journal, dans l'enregistrement de la boîte noire, on entend le commandant hurler à son copilote : "Ouvre cette foutue porte !" On entend aussi les passagers crier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Crash A320 : les recherches difficiles se poursuivent dans les Alpes © REUTERS/Gonzalo Fuentes)

Chaque journée apporte son lot de révélations sur ce crash. Samedi le quotidien Bild donnait la parole à une ex-petite amie du copilote Andreas Lubitz, soupçonné d'avoir volontairement conduit l'Airbus A 320 au crash mardi, causant la mort de 150 personnes. Les éléments semblant accréditer que le jeune homme souffrait de problèmes psychologiques s'accumulent. Ce dimanche, le même quotidien, Bild , dévoile des éléments enregistrés par la boîte noire dans le cockpit.

Selon Bild , les 20 premières minutes de l'enregistrement, donc du vol, sont classiques. Le pilote et le copilote discutent, le pilote expliquant notamment qu'il n'a pas eu le temps d'aller aux toilettes au départ, à Barcelone. A 10h27, le pilote demande à Lubitz de préparer l'atterrissage à Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne. Puis le pilote sort pour aller aux toilettes, et l'appareil commence à descendre. 

Les passagers commencent à crier

Quelques minutes plus tard, on entend un "claquement fort ", comme si quelqu'un essayait de rentrer dans le cockpit, écrit Bild . Puis la voix du pilote : "Pour l'amour de Dieu, ouvre la porte ". Le journal indique que l'on entend aussi les passagers qui commencent à crier. Le pilote essaie manifestement d'ouvrir la porte à la hache. Puis crie : "Ouvre cette foutue porte ! " Vers 10h40, l'Airbus touche une montagne, on entend les cris des passagers. Fin de l'enregistrement, indique le quotidien.

L'appareil a ensuite percuté le versant montagneux à 700km/h. Les recherches sur les lieux se poursuivent. Les enquêteurs recherchent notamment la deuxième boîte noire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.