Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo "La vidéo a été essentielle dans cette affaire", assure Manuel Valls

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur a donné quelques précisions sur la manière dont les policiers ont travaillé pour retrouver le tireur présumé de "Libération".

Vidéo, téléphonie mobile, laboratoire... Invité de RTL jeudi 21 novembre, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a détaillé les outils qui ont permis aux policiers d'arrêter Abdelhakim Dekhar, le tireur présumé de Libération.

"Je veux souligner que c'est grâce au travail du laboratoire de police scientifique de Paris qu'on a pu avoir l'ADN dans les cinq heures", a salué le ministre, avant d'évoquer "le travail indispensable sur la téléphonie mobile". "Il y a eu 1 200 000 données analysées", a expliqué Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur s'est longuement attardé sur le rôle de la vidéosurveillance, "essentielle dans cette affaire". "Savez-vous que grâce à la vidéo de Paris et des transports parisiens, les policiers se rapprochaient, ils étaient à Courbevoie, à quelques centaines de mètres de son domicile", a-t-il lancé. C'est cependant le témoignage de l'homme qui l'hébergeait qui a permis l'arrestation d'Abdelhakim Dekhar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.