VIDEO. Abdelhakim Dekhar, "un beau parleur qui vous glisse entre les doigts" pour un enquêteur de l'affaire Rey-Maupin

Dans l'émission "Faites entrer l'accusé" consacrée à l'affaire Rey-Maupin, les policiers dressent le portrait d'Abdelhakim Dekhar, le tireur présumé de "Libération".

FRANCE 2

Condamné dans l'affaire Rey-Maupin, Abdelhakim Dekhar, le tireur présumé de Libération arrêté mercredi 20 novembre, est l'un des personnages sur lesquels s'attarde l'émission "Faites entrer l'accusé" de France 2 consacrée à l'affaire en 2003. Les deux tueurs, Florence Rey et Audry Maupin, font sa connaissance en mai 1994, quelques mois avant la fusillade de la place de la Nation.

C'est lui qui leur procure l'un des deux fusils utilisés ce soir-là. Les policiers le soupçonnent même d'être le troisième homme que certains témoins ont aperçu. "Tout ceux qui l'ont approché vous diront que c'est un garçon qui est une savonnette, qui vous glisse entre les doigts, qui est un beau parleur, explique Pierre Valero, l'un des enquêteurs à l'époque. Qui va peut-être même influencer les gens, les pousser, mais qui ne prendra jamais position dans quelque domaine que ce soit."

Devant les policiers, Dekhar prétend même travailler pour les services secrets algériens, pour justifier ses liens avec l'extrême gauche française. Mais les autorités algériennes démentent, assurant qu'il n'a jamais fait partie de leur personnel. Au procès, en 1998, Abdelhakim Dekhar est donc condamné à quatre ans de prison pour "association de malfaiteurs".

Une photo d\'Abdelhakim Dekhar prise dans les années 90 et diffusée dans un numéro de l\'émission \"Faites entrer l\'accusé\", sur France 2, en 2003.
Une photo d'Abdelhakim Dekhar prise dans les années 90 et diffusée dans un numéro de l'émission "Faites entrer l'accusé", sur France 2, en 2003. (FRANCE 2)