Cet article date de plus de six ans.

Côtes-d'Armor : la police rattrape une truie fugueuse à coups de taser

Le propriétaire de Josken a dû s'acquitter d'une amende de 35 euros pour vagabondage avant de récupérer l'animal.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Depuis son arrestation musclée, Josken est un peu sonnée, rapporte "Ouest-France" dimanche 1er mars 2015. (ART WOLFE / GETTY IMAGES)

Josken rêvait sans doute d'échapper à sa condition de simple coqueluche du bistrot. Cette petite truie, dont le nom signifie joue de porc rôti en breton, s'est enfuie dans la nuit de vendredi à samedi du bar Stang ar Beo de Lannion (Côtes-d'Armor), rapporte Ouest-France, dimanche 1er mars.

Les polices nationale et municipale ont traqué l'animal

"Elle a profité d'un grillage mal clôturé", explique le maître de l'animal au quotidien régional. "Elle a endommagé la pelouse d'un voisin et s'est retrouvée dans la rue. Polices nationale et municipale se sont lancées à ses trousses. Et ont dû faire usage du taser à trois reprises pour la maîtriser"

Depuis cette arrestation musclée, Josken est un peu sonnée. "Mais elle paie sans doute aussi sa nuit blanche !", s'amuse son propriétaire, qui a tout de même dû payer 66 euros pour récupérer la truie, accompagnés de 35 euros d'amende pour vagabondage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.