Contrebande : deux réseaux européens de trafic de cigarettes démantelés

Une centaine de tonnes de cigarettes ont circulé via ces réseaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des cigarettes (illustration). (JOEL SAGET / AFP)

Deux réseaux de contrebande de cigarettes en lien avec l'Europe de l'Est ont été démantelés la semaine dernière dans des opérations coordonnées par la Juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux, indique mardi 13 avril la procureure de Bordeaux. En tout, 12 personnes sont mises en examen dans le cadre de ces trafics, par lesquels une centaine de tonnes de cigarettes ont circulé, d'après les estimations.

Dans le premier dossier, les enquêteurs évaluent à "plus de 22 tonnes la quantité de tabac de contrebande et contrefait importé d'Europe de l'Est depuis 2019, par envoi de colis postaux et par transport routier", soit huit millions d'euros de droits et taxes éludés. Les gendarmes de Limoges, de Corrèze et de Bordeaux ont interpellé 12 personnes. "De nombreuses cartouches de cigarettes Marlboro contrefaites" ont été saisies lors des perquisitions, ainsi que 34 000 euros en espèces, précise le parquet.

Parmi les 12 interpellés, six ont été présentés au juge d'instruction aux fins de mise en examen pour "importation et détention en contrebande et en bande organisée de tabac manufacturé", "association de malfaiteurs en vue de la commission de ces délits" passibles de dix années d'emprisonnement, "blanchiment en bande organisée", "blanchiment douanier", "détention en contrebande et en bande organisée de marchandise contrefaisante". Cinq personnes ont été placées en détention provisoire.

Un réseau "très bien organisé"

Dans l'autre dossier, qui a en particulier mobilisé des gendarmes de Loire-Atlantique, des "perquisitions effectuées dans des box loués à Nantes, Bordeaux, Béziers et Montpellier ont permis la saisie de près de cinq tonnes de cigarettes contrefaisant la marque Marlboro", ainsi que près de 40 000 euros en espèces. "Ce réseau très bien organisé avait importé par camion plus de 77 tonnes de cigarettes depuis le mois d'octobre 2020", d'après les enquêteurs.

Sur les dix personnes interpellées, quatre ont été présentées au juge d'instruction et mises en examen pour "importation et détention en contrebande et en bande organisée de tabac manufacturé", "association de malfaiteurs en vue de la commission de ces délits" passibles de dix années d'emprisonnement, "blanchiment en bande organisée", "blanchiment douanier", "détention en contrebande et en bande organisée de marchandise contrefaisante". Elles ont été placées en détention provisoire.

Dans ces deux dossiers, les investigations se poursuivent "pour identifier les complices et fournisseurs de ces personnes de nationalités arménienne, ukrainienne, géorgienne, russe et polonaise", précise également la procureure de Bordeaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.