Charente : aucun bus ne circule à Angoulême après l'attaque d'un bus au sabre japonais

Un groupe d'une trentaine de jeunes armés de battes de baseball et de sabres japonais voulait apparemment s'en prendre à d'autres jeunes qui se trouvaient à bord d'un bus à Angoulême (Charente). Les conducteurs ont exercé leur droit de retrait.

Un bus de la société STGA.
Un bus de la société STGA. (RADIO FRANCE / PIERRE MARSAT)

Les conducteurs de la Société de transport du grand Angoulême (STGA) ont décidé, jeudi 27 septembre, d'exercer leur droit de retrait, rapporte France Bleu La Rochelle. Cette situation est la conséquence d'une attaque perpétrée par un groupe d'une trentaine de jeunes armés de battes de baseball et de sabres japonais qui a eu lieu, dans la soirée de mercredi à Angoulême (Charente).

Possible règlement de compte

L'agression a eu lieu à un arrêt de la ligne 4, mercredi, en fin de journée. Le groupe voulait apparemment s'en prendre à d'autres jeunes qui se trouvaient à bord du bus. Les vitres des portes arrières ont été brisées, mais le bus a finalement pu repartir.

En conséquence, aucun bus ne circule, depuis jeudi matin, dans l'agglomération d'Angoulême (Charente). Une rencontre est prévue dans la matinée entre la direction de la STGA et les chauffeurs.