Ce que l'on sait de la disparition de Maëlys en Isère

Les recherches se poursuivent mardi pour retrouver une fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Le domicile du gardien de la salle des fêtes, où a eu lieu le mariage, a été perquisitionné.

Le propriétaire d\'un bar de Pont-de-Beauvoisin (Isère) affiche l\'appel à témoin lancé pour retrouver Maëlys, lundi 28 août 2017. 
Le propriétaire d'un bar de Pont-de-Beauvoisin (Isère) affiche l'appel à témoin lancé pour retrouver Maëlys, lundi 28 août 2017.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Une enquête pour enlèvement a été ouverte, lundi 28 août, tandis que les recherches se poursuivent pour retrouver Maëlys, une fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de cette affaire. 

>> Disparition de Maëlys en Isère : suivez l'évolution de l'enquête dans notre direct

Que dit l'appel à témoins ?

Le parquet de Bourgoin-Jallieu a lancé, dimanche à 21 heures, un appel à témoins pour retrouver Maëlys, originaire du Jura. Elle a été vue pour la dernière fois vers 3 heures du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en compagnie de ses parents et d'autres membres de sa famille.

Elle "mesure 1,30 m, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marron et les cheveux châtains". Elle était habillée au mariage d'"une robe sans manches" et "de nu-pieds" de couleur blanche. Toute personne ayant des informations peut appeler le 04 76 37 00 17.

Où en sont les investigations ?

Les enquêteurs ont reçu quelques appels téléphoniques, qui n'ont pas permis de retrouver l'enfant. D'importants moyens de gendarmerie, renforcés par des sapeurs-pompiers et des pompiers volontaires, ont été engagés pour la rechercher. La maison du gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin a été perquisitionnée ce mardi matin, selon les informations de France Bleu Isère. La voiture du gardien a également été passée au crible par des hommes en combinaison blanche. 

Toute la journée de dimanche, des battues ont été organisées autour de la salle des fêtes, située dans un "environnement fortement boisé avec une végétation très dense, y compris à hauteur d'homme", explique la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin. "Un hélicoptère de la gendarmerie" a également été mobilisé pour survoler la zone. La brigade nautique d'Aix-les-Bains a sondé le Guiers, une rivière située à proximité. "En vain jusqu'à présent", précise France 3 AlpesPar ailleurs, les auditions des invités du mariage se poursuivent.  

Les six équipes cynophiles mobilisées ont repéré la trace de la fillette dans la salle des fêtes, autour de la salle, mais pas au-delà du parking. La fillette s'est "comme volatilisée", selon une source proche de l'enquête jointe par France Bleu Isère"Elle a disparu vers 3 heures du matin. Elle a été cherchée pendant une heure environ par sa famille, qui a ensuite alerté la gendarmerie", précise la sous-préfète de Grenoble, Violaine Demaret, au Dauphiné libéré

Quelle est la piste privilégiée par les enquêteurs ?

L'enquête a été ouverte pour enlèvement, avec une cosaisine de la section de recherches de Grenoble, de la compagnie et de la brigade de recherches de La Tour-du-Pin et de la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin. La thèse de l'enlèvement est largement privilégiée ce mardi matin. 

"Vu l'ampleur des recherches et des investigations, et l'engagement des forces de l'ordre, chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle, au sens de la qualification pénale d'un enlèvement", a déclaré une source proche du dossier à l'AFP, en opposition à "une thèse accidentelle ou à une fugue, ou à une disparition qui n'aurait pas pour origine un enlèvement". "Plus le temps passe et plus il est probable qu'elle soit montée dans une voiture", a précisé cette source.