Ce que l'on sait de la disparition d'une famille de l'Isère suspectée d'être partie faire le jihad

Le couple, qui a disparu il y a trois semaines avec quatre jeunes enfants, s'est rendu par avion à la frontière turco-syrienne, indique le parquet de Vienne.

Le quartier de Villefontaine (Isère), où la famille disparue habitait, pris en photo le 8 septembre 2014.
Le quartier de Villefontaine (Isère), où la famille disparue habitait, pris en photo le 8 septembre 2014. (CELINE AUBERT / FRANCE 3 ALPES)

Trois semaines sans nouvelles. Après la disparition d'une famille recomposée de Villefontaine (Isère) comprenant quatre enfants, le parquet d'Orléans a lancé deux mandats d'arrêt européens. Le procureur de la République de Vienne indique, lundi 8 septembre, que la famille s'est rendue par avion à la frontière turco-syrienne. Les ex-conjoints du couple affirment que celui-ci se serait radicalisé ces derniers mois, a révélé France 3 Alpes dimanche. Les autorités n'excluent pas que la famille soit partie faire le jihad. Francetv info fait le point sur la situation.

Deux enquêtes ouvertes

Deux mandats d'arrêts européens ont été lancés lundi par le parquet d'Orléans, dans le cadre d'une enquête pour soustraction de mineurs. Une plainte avait été déposée auprès des autorités orléanaises par l'ex-compagne de l'homme, mère de son premier enfant. Le parquet de Vienne, où vit l'ex-mari de la mère de famille disparue et père de deux autres enfants, a ouvert de son côté une enquête pour disparition inquiétante.

Les deux ex-conjoints, inquiets de ne plus avoir de nouvelles de leurs filles depuis trois semaines, ont donné l'alerte la semaine dernière. Abdel Hakim Labriak, le père de deux des petites filles disparues, est tombé nez à nez avec les forces de l'ordre alors qu'il venait en quête de nouvelles au domicile de la famille recomposée. L'appartement du couple, perquisitionné par les enquêteurs, a été trouvé vide.

Un couple qui s'est radicalisé

La mère de la famille recomposée, Jihane Makhzoumi, se serait rapprochée dernièrement de groupes extrémistes contactés sur internet, affirme Abdel Hakim Labriak. Cette radicalisation et de "mauvaises fréquentations" auraient entraîné leur divorce il y a trois ans, a expliqué à  France 3 Alpes le père de Maryam et Noussayba, 3 et 5 ans.

M. BOUGAULT / FRANCE 3

Eddy Leroux, le nouvel époux de Jihane Makhzoumi, est un musulman fondamentaliste récemment converti. Il aurait à plusieurs reprises déclaré vouloir quitter la France, un "pays de mécréants", a indiqué son ex-compagne, qui habite près d'Orléans, selon France Info. Le couple disparu avait la garde de Jana, fillette de 3 ans issue du premier mariage d'Eddie Leroux, de Maryam, de Noussayba ainsi que d'une quatrième enfant qu'ils ont eue ensemble.

La piste du jihad envisagée

Personne ne sait, pour l'instant, où se trouve le couple isérois. Toutefois, le procureur de la République de Vienne indique que la famille s'est rendue par avion à la frontière turco-syrienne. Elle a "pris un vol depuis la Suisse jusqu'en Turquie puis un vol intérieur jusqu'à la frontière turco-syrienne", précise le magistrat.

FRANCE 2

"J'ai des craintes au niveau de la Syrie et de l'Irak mais je n'ai jamais affirmé avec certitude qu'ils étaient partis là-bas", avait indiqué Abdel Hakim Labriak, selon France 3 AlpesSon ex-compagne est, selon lui, partie en "exil" pour fuir un climat anti-musulman qui régnerait en France. Il se refuse en revanche à parler de "jihad", une option qui n'a pas encore été confirmée par les autorités, bien qu'elle soit envisagée.