Cet article date de plus de dix ans.

Cambriolé 54 fois, le vendeur de motos a tiré sur ses voleurs

Pascal Rauber, propriétaire d'un magasin de motos à Saint-Julien-sur-Sarthe, dans l'Orne, est mis en examen pour violences avec arme. Un comité de soutien, présidé par le vice-président du conseil général, a rassemblé 14.000 signatures.
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Maxppp)

L'histoire ne manquera pas d'en rappeler une autre, dont on parle depuis une semaine, à Nice - ce bijoutier qui a tiré sur son voleur, et l'a tué... Cette fois, il s'agit d'un vendeur de motos qui a subi en 28 ans pas moins de 54 cambriolages et qui, excédé, tire sur ses voleurs en juin dernier. 

C'est un magasin de motos, les deux-roues mêloises, perdu en pleine zone industrielle, au bord de la Nationale 12, à Saint-Julien-sur-Sarthe, dans l'Orne. La première fois, en 1988, c'est un vélo à réparer qui est volé. Depuis, il y a eu pas moins de 53 autres cambriolages. De plus en plus violents, organisés.

Le 53e fric-frac, en juin dernier, vaut au gérant du magasin, Pascal Rauber, une mise en examen pour violences avec arme. L'alarme résonne à 3h du matin, Pascal Rauber se retrouve nez-à-nez avec les malfaiteurs. Qui foncent sur lui. Il fait feu avec la carabine à plomb qu'il a avec lui. Deux blessés sont retrouvés à l'hôpital de Dreux, à 90 km de là. Et arrêtés.

Tous trois sont donc mis en examen. Les voleurs, poru tentative d'homicide, le commerçant pour violences.

Localement, un comité de soutien s'est constitué. Présidé par Christophe de Balorre, vice-président du conseil général, il a réuni plus de 14.000 signatures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.