Brest : un homme se suicide après avoir blessé par balles deux personnes devant une mosquée

Les coups de feu ont été tirés jeudi en milieu d'après-midi. Le tireur a d'abord pris la fuite avant de se suicider, selon une source policière à France Télévisions. 

Un homme a tiré des coups de feu devant la mosquée du quartier de Pontanézen à Brest (Finistère), faisant deux blessés, le 27 juin 2019.
Un homme a tiré des coups de feu devant la mosquée du quartier de Pontanézen à Brest (Finistère), faisant deux blessés, le 27 juin 2019. (FRANCE 3 BRETAGNE)

Un homme a ouvert le feu devant la mosquée Sunna de Pontanézen, à Brest (Finistère), en milieu d'après-midi jeudi 27 juin, avant de prendre la fuite. Deux personnes ont été touchées aux jambes, indique une source policière à France Télévisions. Selon France 3 Bretagne, c'est l'imam de la mosquée, Rachid El Jay, aussi connu sous le nom de Rachid Abou Houdeyfa, ainsi qu'un ami venu de Quimper qui ont été grièvement blessés. 

L'auteur des coups de feu s'est d'abord enfui avant de suicider, selon une source policière à France Télévisions. Son corps a été retrouvé près de sa voiture sur place. Il a été identifié tandis que ses motivations ne sont pas clairement établies. 

La préfecture a demandé, dans un communiqué, de ne pas se rendre sur place "pour permettre le bon déroulement des opérations". "Les deux blessés ont été conduits aux urgences, leur pronostic vital ne serait pas engagé", selon la préfecture. 

La surveillance des lieux de culte est renforcée

Pour le moment, les enquêteurs n'ont pas établi de lien entre les blessés et le lieu de culte. Une enquête en flagrance a été ouverte par le parquet de Brest. La situation est en cours d'évaluation par la section antiterroriste du parquet de Paris qui est en relation avec le parquet de Brest.

"J'ai demandé aux préfets de renforcer la surveillance des lieux de culte du pays", a réagi sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.