Cet article date de plus de quatre ans.

Braquage de Kim Kardashian : les six derniers suspects déférés à leur tour

Les six suspects qui restaient en garde à vue, dans le cadre de l'enquête autour du braquage de l'hôtel particulier de Kim Kardashian, ont été déférés vendredi, à Paris. Parmi eux, le cerveau présumé de l'opération.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vedette de télé-réalité américaine Kim Kardasian, en août 2016. (MAXPPP)

Les six dernières personnes, une femme et cinq hommes, qui restaient en garde à vue dans l'enquête sur le braquage de Kim Kardashian, à Paris, ont été déférées à leur tour vendredi 13 janvier, a appris franceinfo de source judiciaire. Le braquage avait permis de dérober près de 9 millions d'euros, essentiellement en bijoux, à Kim Kardashian.

Parmi les six personnes déférées figurent cinq membres du commando qui a dérobé les bijoux de la star de la télé-réalité en octobre dernier. Et notamment le cerveau présumé de l'opération : "Omar", 60 ans, originaire de Créteil. Son ADN avait été retrouvé sur un lien qui a servi à entraver la victime.

La femme qui fait également partie des personnes déférées aurait joué un rôle très important de logisticienne. C'est la compagne du chef présumé de cette opération. Selon les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme (BRB), elle a présenté et mis en relation la plupart des membres du groupe. Elle a également servi de relais pour leurs communications téléphoniques.

Des rôles bien définis

Parmi les personnes déférées figurent les deux hommes qui se sont introduits dans l'hôtel particulier de Kim Kardashian et l'ont ligotée avant de dérober ses bijoux. Les trois autres membres de l'équipe faisaient le guet pendant le forfait.

Le sixième et dernier membre du commando a été quant à lui été déféré jeudi soir, en compagnie de trois autres personnes : un receleur arrêté près de Rouen, le frère du chauffeur habituel de Kim Kardashian lorsqu'elle est à Paris et un homme qui a fait l'intermédiaire entre le frère du chauffeur et le commando.

Sept autres personnes relâchées

Au total, dix-sept personnes avaient été interpellées lundi en région parisienne et en province dans le cadre de cette enquête pour vol avec arme en bande organisée. Dix ont donc été déférées et présentées à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen, tandis que sept autres ont été relâchées.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier, les agresseurs de Kim Kardashian s'étaient introduits dans l'hôtel particulier du VIIIe arrondissement de Paris, dans lequel séjournait la star de la télé-réalité américaine.

Les braqueurs étaient repartis avec un butin estimé à 9 millions d'euros. Les bijoux dérobés n'ont pas été retrouvés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.