Banditisme : comment opérait le gang des "postiches" ?

Le gang des "postiches" était le cauchemar des forces de l’ordre au début des années 1980 pour leurs braquages organisés à la perfection. Ses membres ont été arrêtés à partir du 14 janvier 1986.

France 3

Le gang des "postiches" a fait souffrir les forces de l’ordre. Ses membres ont en effet ridiculisé la police pendant plus de quatre ans. Leur bilan : 27 banques pillées et des millions de francs dérobés. Ils étaient des braqueurs inventifs, culottés qui laissaient des otages pas vraiment effrayés. Si on les surnomme les "postiches", c’est parce qu’à chacun de leurs braquages ils se déguisent afin de ne pas se faire prendre.

Une répartition des tâches parfaites

Les "postiches" sont un mélange de professionnalisme et d’improvisation. À l’intérieur de la banque, la répartition des tâches est parfaite. Au rez-de-chaussée, deux malfaiteurs déguisés en bourgeois accueillent les clients. Au sous-sol, le reste de l’équipe ouvre les coffres des particuliers. Ensuite, les malfaiteurs s’évaporent. À chaque fois, la police arrive trop tard. En janvier 1986, c’est le casse de trop. La police les repère à l’intérieur d’une banque et une fusillade éclate. Un fonctionnaire et un membre du gang perdent la vie. La police remonte ensuite la filière et intercepte le reste de la bande en région parisienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gang des \"postiches\" était le cauchemar des forces de l’ordre au début des années 1980 pour leurs braquages organisés à la perfection. Ses membres ont été arrêtés à partir de 1986.
Le gang des "postiches" était le cauchemar des forces de l’ordre au début des années 1980 pour leurs braquages organisés à la perfection. Ses membres ont été arrêtés à partir de 1986. (France 3)