Dimanche en politique, France 3

Boulogne-sur-Mer : opération exceptionnelle de déminage après la découverte d'une bombe de 250 kg

La découverte, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), d'une bombe de 250 kg datant de la Seconde Guerre mondiale, va nécessiter une opération de déminage hors norme. Près de 25 000 personnes ont été évacuées ou confinées chez elles une grande partie du dimanche 6 octobre.

France 3

La zone est interdite. Dimanche 6 octobre, le centre-ville de Boulogne-sur-Mer est désert. Tous les habitants situés à moins de 250 m du port ont été évacués. Au-delà, et dans un rayon de 1,5 km, ils doivent rester confinés, volets fermés et fenêtres ouvertes, à l'intérieur de leurs maisons. Certains ont préféré partir encore plus loin par précaution. "Je vais chez mon fils, dans son appartement, jusqu'à ce soir", explique un homme.

Désarmer la bombe, puis la faire exploser au large

Aucun piéton, aucune circulation n'est tolérée en ville, et ce jusqu'à 18h45. Les messes et marchés ont été annulés. Les commerces ont dû fermer à contrecœur. "Les journées où on travaille le plus, c'est les dimanches", peste une poissonnière. La bombe, 250 kg, dont 145 d'explosifs, datant de la Seconde Guerre mondiale, a été rapportée au port par un pêcheur. L'opération est compliquée pour les démineurs. Ils doivent neutraliser le système de mise à feu encore actif, puis transporter la bombe au large pour la faire exploser.

La découverte, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), d\'une bombe de 250 kg datant de la Seconde Guerre mondiale, va nécessiter une opération de déminage hors norme. Près de 25 000 personnes ont été évacuées ou confinées chez elles une grande partie du dimanche 6 octobre.
La découverte, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), d'une bombe de 250 kg datant de la Seconde Guerre mondiale, va nécessiter une opération de déminage hors norme. Près de 25 000 personnes ont été évacuées ou confinées chez elles une grande partie du dimanche 6 octobre. (France 3)