Bouches-du-Rhône : une femme et sa fille retrouvées mortes, le père et le fils dans le coma

Une femme d'une quarantaine d'années et sa fille de huit ans ont été découvertes morte mardi matin alors que son fils et son mari gisaient inanimés à leur côté dans leur domicile de Lançon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

(© Les quatre membres de la famille ont été découverts par les pompiers, alertés par des proches inquiets.)

Depuis mardi matin, le quartier du Val de Sibourg, à Lançon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) est sous le choc d'un drame familial. Dans la matinée, les pompiers ont découvert les corps sans vie d'une femme d'une quarantaine d'années et de sa fillette de huit ans. A leurs côtés, gisaient le fils et le père de la famille, affirme ce mercredi le parquet.

Ce sont des proches de la famille, inquiets d'être sans nouvelles, qui avaient alerté les pompiers, précise aujourd'hui la procureure d'Aix-en-Provence, Dominique Moyal, qui a indiqué que les raisons du drame étaient toujours inconnues. Selon le journal La Provence , qui a révélé l'affaire, l'homme et son garçon d'une douzaine d'années auraient été évacués. 

"Les premiers résultats d’autopsie des corps de la mère et de la fillette n’ont pas permis de déterminer les causes des décès. Ils ne présentaient pas de traces de violences, si ce n’est des blessures légères à l’arme blanche pour la femme ", a précisé Mme Moyal, indiquant que "des analyses toxicologiques et anatomopathologiques " (examen approfondi des organes) étaient en cours.

Quant au père et au fils, France 3 Région Provence-Alpes affirmait mardi : "Le père gisait dans la maison, les veines entaillées, le fils âgé de 12 ans présentait lui aussi d’importantes scarifications. Ils étaient tous les deux dans le coma. "

La piste envisagée du "père de famille qui a cherché à tuer son épouse et ses deux enfants"

"Les premiers éléments recueillis sur les lieux laissent penser à un drame de la séparation ", affirmait mardi soir la chaîne. Hypothèse démentie par la magistrate qui souligne qu'il s'agit pour l'instant d'une "affaire mystérieuse ". L'enquête a été confiée aux gendarmes de la Brigade de Recherches de Salon-de-Provence qui après avoir interrogé le voisinage, rapporte que "rien ne laissait présager cet événement tragique ".

"Nous nous interrogeons sur le déroulement et les motivations de ces faits ", a déclaré Mme Moyal, expliquant que le couple semblait vivre "de façon confortable ". "On s'oriente vers un décès probable par absorption médicamenteuse ", a déclaré la magistrate précisant que des analyses toxicologiques avaient également été pratiquées sur les deux rescapés. L'une des pistes envisagées pourrait être celle du "père de famille qui a cherché à tuer son épouse et ses deux enfants " explique Dominique Moyal. 

La procureure a indiqué qu'à ce jour le mari demeure dans le coma, tandis que l'état de santé du jeune garçon n'inspire plus d'inquiétude.