Blocage d'un Eurostar à Calais : à cause d'une "fuite de gaz" (préfecture)

Six Eurostar ont été impactés par la présence de migrants sur les voies mardi soir. L'un des trains bloqué à Calais n'est reparti que ce matin "à cause d'une fuite de gaz" selon la préfecture du Pas-de-Calais.

(Plusieurs Eurostar impactés par l'intrusion de personnes sur les voies près du tunnel sous la Manche © MaxPPP)

Plusieurs centaines de passagers d’un Eurostar, parti mardi soir de Paris à destination de Londres, ont vu le jour se lever en gare de Calais-Frethun (Pas-de-Calais). A 5h ce mercredi, leur train comptait huit heures de retard. Ces naufragés ferroviaires n'ont pu repartir qu'en milieu de matinée mercredi.

D’autres passagers sont eux retournés à la case départ dès mardi soir. Ainsi, deux Eurostar ont rebroussé chemin vers Londres et Paris. Trois autres convois à destination de Bruxelles et Paris ont connu des retards importants. A l'origine de ces fortes perturbations, la présence de migrants sur les voies mais aussi une avarie technique. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, "une fuite de gaz" a empêché le train bloqué à Calais de repartir rapidement. 

Pagaille nocturne

L'Eurostar Paris-Londres parti de la gare du Nord à 19h42 mardi soir était toujours bloqué en gare de Calais à 5h ce mercredi. Le train a été stoppé vers 21h30 près de l'entrée du tunnel sous la Manche. Les passagers ont attendu 2h du matin pour pouvoir en sortir. Le convoi a été finalement tracté en gare de Calais-Frethun où il était toujours stationné mercredi à l'aube. Pour des raisons inconnues, il n'a pas pu rejoindre sa gare de départ, alors que deux autres trains ont eux fait demi-tour vers Londres et Paris.

Frédéric Bruel était à bord de l'Eurostar bloqué à Calais. Cet entrepreneur français installé à Londres raconte l'ambiance tendue à l'intérieur du train avant qu'il soit tracté en gare. "Plus de lumière, plus d’air conditionné" dit-il. "Nous avons passé un temps fou dans le noir. Certains menaçaient de faire expolser les vitres" ajoute ce passager.

"On nous a expliqué que des migrants avaient occupé les voies et tentaient de monter sur le train" : Frédéric Bruel, naufragé d'un Eurostar à Calais
--'--
--'--

Les naufragés du train bloqué devaient voir le bout du tunnel aux alentours de 8h, avec l'arrivée de trains pour les ramener vers la gare de leur choix, Londres ou Paris. Dans l'attente d'une solution, la Protection civile du Nord et du Pas-de-Calais est intervenue afin d'aider les passagers en rade à Calais. 

Les passagers reçoivent des boissons chaudes, des couvertures et un soutien sanitaire : David Thomas, responsable de la communication de la Protection civile du Nord
--'--
--'--

Une "fuite de gaz"

Finalement, l'Eurostar bloqué a quitté Calais, un peu après 10h30 mercredi. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, ce train a connu une avarie, "une fuite de gaz sur la mortice arrière". C'est ce qui explique la longueur de l'arrêt en gare de Calais-Frethun selon les autorités.