Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Le bijoutier de Nice : "J'ai tiré sur le scooter, je n'ai pas tiré sur les hommes"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

"Quand je me trouve agressé avec un canon pointé sur moi, attaqué, alors je défends ma vie." Stephan Turk a donné, mercredi 18 septembre, une conférence de presse, entouré de ses avocats, à Nice (Alpes-Maritimes).

Le bijoutier de Nice, qui a tué un de ses braqueurs le 11 septembre, s'est défendu devant la presse, mercredi 18 : "Quand je me trouve agressé avec un canon pointé sur moi, attaqué, alors je défends ma vie, a-t-il réagi pour expliquer pourquoi il avait tiré sur un des braqueurs qui venaient de le dévaliser.Je m'en fous des bijoux, ils sont assurés", ajoute-t-il, entouré de ses avocats.

Le bijoutier niçois a affirmé qu'il était alors dans une "situation critique". "Dans le magasin, je suis devant, j'ai des problèmes auditifs, je n'entends pas ce qui ce passe derrière moi, j'ai entendu boum, il a forcé la porte, sans raison il m'a frappé."

Le bijoutier niçois a également réitéré qu'il n'avait pas l'intention de tuer Anthony Asli, l'un des deux braqueurs : "En partant avec le scooter, à dix mètres, je croyais qu'il allait tirer sur moi." Stephan Turk, 67 ans, a été mis en examen pour homicide volontaire et assigné à résidence pour avoir mortellement atteint par balle Anthony Asli.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.