Cet article date de plus de huit ans.

Nice : un braqueur tué par balles par un bijoutier

Les faits se sont déroulés peu avant 9 heures, à quelques mètres de cette bijouterie située dans le centre-ville.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers sur les lieux où le braqueur a été tué, le 11 septembre 2013 à Nice (Alpes maritimes). (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

Un bijoutier a ouvert le feu et tué un braqueur mercredi 11 septembre à Nice (Alpes-Maritimes), selon la police. Il a été placé en garde à vue. Les faits se sont déroulés peu avant 9 heures, à quelques mètres de la petite bijouterie La Turquoise, située rue d'Angleterre, en plein centre-ville, précise Nice-Matin.

Selon les premiers éléments de l'enquête, évoqués par Nice-Matin, le bijoutier venait d'être cambriolé par deux hommes. Il leur aurait ouvert le coffre et donné des bijoux. Une fois les braqueurs sortis de la boutique, le commerçant les aurait poursuivis, armé d'un pistolet automatique 7.65, avant de tirer.

Le bijoutier aurait poursuivi les braqueurs dans la rue

"Le braquage s'est produit à l'ouverture du magasin. Deux hommes se sont glissés sous le rideau métallique qui n'était qu'entrouvert, raconte le procureur de la République, Eric Bedos. Le bijoutier était à l'intérieur de son magasin. Il a été violenté". Les deux hommes se sont ensuite enfuis à bord d'un scooter "type Tmax". Le procureur refuse cependant de s'exprimer sur le décès de l'un d'entre eux.

"Plusieurs témoins ont vu le bijoutier poursuivre à pied deux hommes sur un scooter. Trois ou quatre coups de feu ont été tirés en pleine rue", précise le quotidien régional. Le passager du scooter, âgé d'une vingtaine d'années, est mort après plusieurs minutes de massage cardiaque. Le conducteur du scooter, lui, a pris la fuite. Cette version est cependant contredite par le fils du bijoutier. Selon ce dernier, son père a fait feu depuis la bijouterie.

PHILIPPE CASTEL, CELINE ROLAN ET FREDERIC TISSEAUX - FRANCE 3

Le magasin déjà victime d'un vol

Le magasin avait déjà été la cible d'un cambriolage il y a moins d'un an, en octobre 2012. Son rideau avait été attaqué à la disqueuse. Le fils du bijoutier avait même témoigné devant les caméras de France 3 Côte d'Azur. Les auteurs du braquage avaient été condamnés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bijoutier braqué

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.