Sur Facebook, des internautes se moquent des soutiens du bijoutier de Nice

Après le succès de la page consacrée au bijoutier qui a tué son braqueur, des pages proposent de soutenir "le lapin qui a tué un chasseur" ou le tueur en série Emile Louis.

Capture d\'écran de la page Facebook \"Soutien au lapin qui a tué un chasseur\".
Capture d'écran de la page Facebook "Soutien au lapin qui a tué un chasseur". (FACEBOOK)

Ils ne soutiennent pas le geste du bijoutier de Nice, et tiennent à le faire savoir avec humour. Face au succès de la page Facebook consacrée au commerçant qui a abattu son braqueur, des internautes ont décidé de créer de fausses pages de soutien, reprenant les codes graphiques de la page du bijoutier, pour faire entendre leur point de vue.

Voici la liste, non exhaustive, des pages repérées par francetv info.

1 Le lapin qui a tué un chasseur

Capture d\'écran de la page Facebook \"Soutien au lapin qui a tué un chasseur\".
Capture d'écran de la page Facebook "Soutien au lapin qui a tué un chasseur". (FACEBOOK)
 

"Ce matin, un lapin, a tué un chasseur." Plus de trente-cinq ans après la sortie de la célèbre chanson de Chantal Goya, le lapin qui a tué un chasseur a sa page Facebook, "likée" par plus de 40 000 internautes. "Les bijoutiers n'ont pas le monopole du soutien ! Soutenons ce lapin qui est sali depuis si longtemps", proclame-t-elle, avant d'inviter ses fans à soutenir "ce petit lapin tout autant que le bijoutier". Après tout, il "ne faisait que son travail".

2 Emile Louis, le chauffeur de bus de l'Yonne

Capture d\'écran de la page Facebook de soutien à Emile Louis.
Capture d'écran de la page Facebook de soutien à Emile Louis. (FACEBOOK)
 

D'autres internautes, qui souhaitent visiblement rappeler la gravité du geste du bijoutier, quitte à flirter avec le mauvais goût, proposent de soutenir Emile Louis, le tueur en série qui a assassiné et violé sept jeunes femmes dans les années 1970. "Soutenons ce chauffeur d'autobus qui ne faisait que son travail. Les bijoutiers n'ont pas le monopole de la légitime défense", proclame la page, likée par plus de 7 000 internautes.

3 Les bijoux et le scooter

Enfin, une page est consacrée aux objets oubliés de ce fait divers : le scooter utilisé pour le braquage et les bijoux volés. "Des bijoux qui n'en sont pas à leur première expérience de braquage, le pire, c'est qu'ils étaient sans défense", s'alarme la page, nettement moins populaire que les deux précédentes, avec à peine 200 likes.