Bijoutier de Nice : condamné à cinq ans de prison avec sursis, Stephan Turk n'ira pas en prison

À Nice (Alpes-Maritimes), la condamnation du bijoutier à cinq ans de prison avec sursis, coupable d'avoir abattu son braqueur, suscite depuis hier, jeudi 31 mai, de nombreuses réactions.

FRANCE 2

Le bijoutier niçois Stephan Turk a été condamné hier, jeudi 31 mai, à cinq ans de prison avec sursis par la cour d'Assises des Alpes-Maritimes. Il n'ira pas en détention. Mais les jurés ont écarté la légitime défense. Stephan Turk est reconnu coupable de "violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

"Il n'y a pas de légitime défense dans ce dossier"

"La cour d'Assises des Alpes-Maritimes a rendu une décision. Mais, en même temps, envoyé un message très fort. Il n'y a pas de légitime défense dans ce dossier. Dans une société civilisée, c'était tout l'enjeu de ce procès, tout l'enjeu de notre combat depuis cinq ans, contre ce que j'ai appelé 'l'illégitime défense'. Dans une société civilisée, il n'y a pas de place pour la vengeance privée, l'autodéfense ou la légitime défense des biens", a déclaré maître Philippe Soussi, l'avocat des parties civiles. Stephan Turk a annoncé qu'il ne ferait pas appel du verdict.

Le JT
Les autres sujets du JT
(VALERY HACHE / AFP)