Cet article date de plus de huit ans.

Bijoutier braqué : "pourquoi lui on le laisse sortir ?", s'indigne la veuve

La jeune femme, enceinte de 4 mois, estime que le bijoutier avait l'intention de tuer son compagnon, et ne comprend pas son assignation à résidence avec bracelet électronique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les policiers et les secours peu après le braquage d'une bijouterie à Nice (Alpes-Maritimes), lors duquel un braqueur a été tué, le 11 septembre 2013. (MAXPPP)

Le bijoutier niçois, qui a abattu un braqueur, a été mis en examen pour homicide volontaire. Mais il sera assigné à résidence avec surveillance électronique. Une décision qui suscite l'indignation de la compagne du braqueur de 18 ans. "Les violeurs, on les met bien en prison, pourquoi lui on le laisse sortir, pourquoi ?", s'interroge Alexandra, enceinte de 4 mois, au micro de RTL, samedi 14 septembre. "C'était mon homme, il allait avoir un enfant, c'était quelqu'un de merveilleux", a-t-elle ajouté.

"Qui est-il pour enlever la vie ?"

La jeune femme estime que le bijoutier avait l'intention de tuer : "Il a chargé son arme, il est sorti et a tiré plusieurs fois par derrière, ce n'est pas pour rien, il n'a pas visé la roue, il voulait lui enlever la vie. Qui est-il pour enlever la vie ?"

Une version des faits aussitôt corrigée par l'avocat du commerçant. Invité à réagir aux propos de la future mère, il a déclaré : "Mon client n'est jamais sorti de la bijouterie pour tirer dans la rue. Il est resté dans la bijouterie. Les coups de feu ont été donnés dans la bijouterie et non pas dans la rue tel quelqu'un qui pourchasse."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bijoutier braqué

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.