Procès du "bébé du coffre" : la mère de Séréna condamnée en appel à cinq ans de prison ferme

Une peine de "pas moins de 10 ans" de prison avait été requise contre la mère de l'enfant, qui a passé deux ans dans une voiture ou un sous-sol, à l'insu de tous.

La mère de Séréna, Rosa-Maria Da Cruz, avec son avocate, le 12 novembre 2018, à Tulle (Corrèze).
La mère de Séréna, Rosa-Maria Da Cruz, avec son avocate, le 12 novembre 2018, à Tulle (Corrèze). (MAXPPP)

Une peine de cinq ans de prison ferme a été prononcée, mercredi 16 octobre, à Limoges (Haute-Vienne), à l'encontre de Rosa-Maria Da Cruz, la mère de Séréna, le "bébé du coffre" resté caché et confiné pendant 23 mois, au prix d'infirmités aujourd'hui permanentes. La peine prononcée par la cour d'assises d'appel est assortie d'un suivi socio-judiciaire de six ans, avec obligation de soins.

Une peine de "pas moins de 10 ans" de prison avait été requise contre la mère de l'enfant, qui a passé ses 23 premiers mois dans une voiture ou un sous-sol, à l'insu de tous. A bientôt 8 ans désormais, Séréna présente le développement mental d'un enfant de 2 ou 3 ans et vivra au moins jusqu'à sa majorité entre famille d'accueil et institut spécialisé.

En première instance, Rosa-Maria Da Cruz avait été condamnée à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, malgré des réquisitions demandant une peine de huit ans de prison. C'est le parquet général qui avait fait appel de cette condamnation initiale.