Melun : le bâtonnier agressé raconte son calvaire

Le 29 octobre Henrique Vannier a vu la mort de près après la tentative d'assassinat de l'un de ses confrères, l'avocat Joseph Scipilliti.

France 3

Les médecins l'ont qualifié de miraculé. Neuf jours après avoir été grièvement blessé par balles, Henrique Vannier, le bâtonnier de Melun revient sur cet instant où il s'est vu mourir assassiné par Joseph Scipilliti, ce confrère qu'il venait d'accueillir dans son bureau. "J'ai levé les yeux et son arme était braquée sur mon cœur. Au premier coup de feu, j'ai l'impression que je suis transpercé et que je suis en train de mourir tout de suite", explique Henrique Vannier.

Dialogue glaçant

L'avocat qui lui avait tiré dessus, Joseph Scipilliti, se suicide juste après son geste. Dépressif, il avait été radié du barreau pour trois ans. Quelques minutes avant son suicide, un dialogue glaçant va s'installer entre les deux hommes. "Je lui dis écoute épargne moi le visage si tu vas au bout de ton acte parce que je veux que mes enfants puissent me revoir une dernière fois avec un visage intact. J'ai donné les prénoms, je ne suis pas sure qu'il savait que j'avais des enfants et là j'ai vu le visage se changer et immédiatement il me dit, 'je te laisse la vie' et rapidement je l'ai vu s'asseoir, il m'a regardé, il a pris l'arme et il a retourné et  je me suis dit à priori il va aller jusqu'au bout de l'acte, il l'a mis l'arme dans sa bouche. Au moment où il a tiré, j'ai fermé les yeux, je ne voulais pas voir l'acte", explique aussi le bâtonnier. Henrique Vannier est sorti hier de l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Henrique Vannier, bâtonnier de Melun (Seine-et-Marne), raconte la tentative d\'assassinat dont il a fait l\'objet face aux caméras de France 3, le 6 novembre 2015.
Henrique Vannier, bâtonnier de Melun (Seine-et-Marne), raconte la tentative d'assassinat dont il a fait l'objet face aux caméras de France 3, le 6 novembre 2015. (FRANCE 3)