Au Havre, près d'une demi-tonne de cocaïne au milieu des moules

La drogue était dissimulée dans la cargaison d'un navire en provenance d'Amérique du Sud.

Le port de commerce du Havre (Seine-Maritime) vu du ciel, le 2 août 2013.
Le port de commerce du Havre (Seine-Maritime) vu du ciel, le 2 août 2013. (YANNICK LE GAL / ONLY FRANCE / AFP)

Si la cocaïne n'était pas dans les bananes, c'est peut-être qu'elle était dans les moules. Francetv info relatait lundi que des douaniers avaient fait chou blanc en recherchant de la cocaïne dans une énorme cargaison de bananes en Martinique. Ils ont eu plus de chance au Havre (Seine-Maritime).

Plus de 400 kilos de cocaïne, d'une valeur à la revente de 30 millions d'euros, ont été saisis dans des conteneurs de moules, selon Paris-Normandie mardi 15 octobre. La saisie a eu lieu la veille au matin, au port.

Le Havre, une "zone sensible"

"La drogue était répartie dans deux conteneurs arrivés en France en provenance d'Amérique du Sud. Elle était planquée dans des cargaisons de moules congelées", selon un douanier. Les pains de drogue étaient conditionnés dans des sacs. Un total de 200 kilos de poudre blanche a été retrouvé dans un conteneur, et 230 kilos dans l'autre. L'enquête ne faisant que commencer.

On ignore encore tout de l'expéditeur et des destinataires. Toutefois, selon les douaniers, la technique du "rip off" a pu être utilisée par les trafiquants. C'est-à-dire qu'ils auraient dissimulé la drogue dans les conteneurs, à l'insu des transporteurs. Le port du Havre est connu pour être "une zone sensible" s'agissant du trafic de drogue. Des chargements de riz ou de produits électroménagers ont déjà été utilisés par le passé pour dissimuler de la cocaïne.

En septembre, 1,3 tonne de cocaïne ont été saisies à Paris dans des valises à bord d'un avion en provenance de Caracas (Venezuela).