Attentats de Paris : hommage national aux victimes des attentats

Deux semaines après les attentats de Paris et Saint-Denis, un hommage national aux victimes sera rendu ce vendredi aux Invalides. Une cérémonie en présence de François Hollande.

(François Hollande rendra hommage aux victimes des attentats de Paris © MAXPPP)

Un hommage national aux victimes des attentats de Paris sera rendu ce vendredi aux Invalides à Paris. Une cérémonie présidée par François Hollande qui se veut être "sobre, grave et solennelle", selon l'Elysée. Elle débutera à 10h30 par les honneurs militaires rendus par la Garde républicaine qui interprètera une Marseillaise.

Les noms des 130 victimes tuées dans les attentats seront ensuite égrenés tandis que les photos des victimes seront projetées sur un écran. François Hollande prendra la parole pour rendre hommage à toutes les victimes, françaises et étrangères, de toutes confessions et de toutes convictions.

A travers elles, François Hollande saluera aussi une certaine jeunesse – leur moyenne d'âge est de 35 ans –  et un certain art  de vivre : boire un verre en terrasse, diner au restaurant, assister à un concert.  "Ce que les terroristes voulaient attaquer", note l'entourage du président.

Des familles appellent au boycott

Environ 2.000 personnes seront présentes dans la cour des Invalides. Il y aura des membres du gouvernement, de nombreux parlementaires, les représentants des principaux partis – Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen seront notamment présents ou encore des représentants des services civils et militaires qui sont intervenus pendant les attentats.

Mais la majeure partie de l'assistance sera constituée des familles de victimes ou de personnes blessées lors des attentats. Certaines toutefois n'y assisteront pas, estimant que les autorités ont eu part responsabilité dans ces attentats. Depuis le mois de janvier, explique notamment une famille dans un appel lancé sur Facebook, des textes ont été votés mais les décrets d'application n'ont pas été pris.

Des familles de victimes appellent au boycott de la cérémonie : le reportage d'Audrey Morellato
--'--
--'--

Dans le même temps, les Français sont invités à pavoiser leur domicile pour rendre hommage aux victimes. Un appel qui semble trouver un écho. Les ventes de drapeaux tricolores s'envolent depuis plusieurs jours. 

A LIRE AUSSI ►►►Drapeau français : le retour d'un symbole après les attentats