Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat de Nice : déjà 14 000 appels et 1200 mails reçus à la cellule d'aide aux victimes

La cellule interministérielle d’aide aux victimes après l’attentat de Nice a déjà reçu 14 000 appels et 1200 mails. La tuerie de Nice, sur la promenade des Anglais, a fait jeudi soir 84 morts et 303 blessés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (76 personnes sont mobilisées à Paris pour répondre aux victimes et à leurs proches © SIPA/Nicolas Messyasz)

Après l’attentat de Nice, la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes Juliette Méadel en déplacement à Nice ce samedi a fait le point sur les procédures de prise en charge des victimes de l’attentat. 84 personnes sont mortes durant la tuerie. 16 corps étaient toujours, ce samedi, en attente d'identification. Durant l'attentat 303 personnes ont été blessées. 26 étaient toujours en réanimation ce samedi.

Pour prendre en charge les victimes et leurs proches, à Paris, une CIAV (cellule interministérielle d'aide aux victimes) a été activée. 76 personnes dont des infirmiers et psychologues apportent une "réponse téléphonique ". Le numéro est le 01.43.17.56.46. Ce samedi soir, la cellule a déjà reçu 14.000 appels et 1.200 mails.

Une prise en charge spécifique pour les enfants

A Nice, "les procédures de prise en charge des victimes ont été renforcées ", avec l'installation d'une antenne de la cellule interministérielle d’aide aux victimes. 30 médecins psychiatres, psychologues et infirmiers sont déjà mobilisés, et dix de plus seront présents ce dimanche pour accueillir les victimes, les proches, les témoins. Enfin, un accueil psychologique est mis en place au Centre Universitaire Méditerranéen, à Nice toujours, grâce à la présence en renfort de professionnels de santé des départements voisins.

Un dispositif spécifique à destination des enfants est prévu. Selon le ministère des Affaires sociales et de la santé, "Toute personne, à Nice ou ailleurs en France, qui aurait besoin d'une assistance médico-psychologique peut bénéficier d'un soutien similaire en contactant le Samu-Centre 15".

Les premières indemnisations pour les victimes arriveront dès la fin de la semaine prochaine selon Juliette Méadel, la secrétaire d'Etat chargée ed l'aide aux victimes. 

A LIRE AUSSI ►►►Attentat de Nice : l'heure est au deuil national et au recueillement

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.