Attentat contre "une ou deux églises" évité à Paris, le suspect en garde à vue

Le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi qu'un homme franco-algérien, arrêté dimanche à Paris, préparait un attentat contre "une ou deux églises". Il a été placé en garde à vue à l'Hôtel-Dieu. Il est aussi impliqué dans la mort d'une jeune femme venue du nord de la France pour un stage professionnel, retrouvée dimanche tuée par balle à Villejuif.

(Bernard Cazeneuve ce matin en direct du ministère de l'Intérieur © capture d'écran I-Télé)

"Dimanche matin à Paris, dans le XIIIe arrondissement, la police a découvert dans le véhicule et au domicile d'un individu blessé par balles un arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre, de gilet par balles",  a annoncé ce mercredi matin le ministre de l'Intérieur. "Une documentation fournie a également été découverte établissant sans ambiguïté que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat, vraisemblablement contre une ou deux églises", a expliqué Bernard Cazeneuve.

"Les investigations ont permis d'établir sa présence à Villejuif et son implication dans le meurtre d'une jeune femme ", a ajouté Bernard Cazeneuve.  Aurélie Châtelain, 33 ans, était professeur de fitness. Son corps a été retrouvé dimanche dans une voiture carbonisée à Villejuif dans le Val-de-Marne. 

Le suspect qui a été placé en garde à vue "est un étudiant en informatique de 24 ans " qui "avait été signalé aux services de police comme ayant des vélléités de partir en Syrie ". Il avait fait l'objet de vérifications, "une fiche de sûreté le concernant avait été diffusée".

La courte déclaration ce mercredi matin de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur
--'--
--'--

Le suspect se serait blessé lui-même

A l'origine de cette arrestation, un appel passé au SAMU dimanche matin par le jeune homme qui déclare être blessé par balles. Et comme à chaque fois quand il s'agit de blessures par balles, la police décide s'accompagner les secours. Sur place, dans le XIIIe arrondissement de Paris, elle piste les traces de sang et arrive à une voiture et demande à l'homme de l'ouvrir. Celui-ci est réticent et pour cause, c'est dans ce véhicule que les enquêteurs vont découvrir l'arsenal dont parle le ministre de l'Intérieur. Ainsi que le document sur un possible attentat, un projet de carnage semble-t-il dans une ou deux églises de Villejuif.

Et c'est en remontant l'emploi du temps de ce suspect, un Franco-Algérien de 24 ans, que les policiers ont découvert qu'il était impliqué dans la mort d'Aurélie Chatelain dont il voulait voler la voiture. La jeune femme aurait été victime d'une balle perdue. Et c'est à ce moment là qu'il se serait blessé lui-même.

A LIRE AUSSI ►►► Attentat déjoué contre une ou deux églises : ce que l'on sait du suspect