Cet article date de plus de cinq ans.

Attaque d'un commissariat à Paris : un terroriste ou un déséquilibré ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Attaque d'un commissariat à Paris : un terroriste ou un déséquilibré ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de l'attaque d'un commissariat à Paris, il reste beaucoup d'incertitudes sur l'identité et les motivations de l'homme abattu.

Depuis 24 heures, la police tente d'en savoir plus sur l'assaillant du commissariat parisien. L'homme était armé d'un hachoir de boucher, retrouvé dans le caniveau, il était également équipé d'une ceinture d'explosifs factice. Pour les enquêteurs l'urgence est d'établir avec certitude son identité. Ses empreintes correspondent à celle d'un SDF connu des services de police : Ali Sallah, né au Maroc en 1995.

Aucun complice

Un nom donné en 2013 lors d'une affaire de vol en réunion dans le Var, mais qui laisse le procureur perplexe. "Je vous avoue que je ne suis pas du tout certain que l'identité qu'il a donnée soit réelle", confiait François Moulins, procureur de la République de Paris à France Inter ce vendredi matin. L'homme a-t-il joué sur une double identité pour brouiller les pistes ?

Dans son blouson, un téléphone portable doté d'une puce allemande, un drapeau du groupe État islamique dessiné sur une feuille volante et une revendication écrite en arabe. Il s'y présente comme un Tunisien se prénommant Tarek et fait allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe État islamique. Les autorités cherchent à savoir s'il était connu des services de renseignements. L'enquête a été confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris. Seules certitudes ce matin, l'assaillant n'avait aucun complice et était connu dans le quartier comme un marginal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque du commissariat de la Goutte-d'Or

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.