Policier tué sur les Champs-Elysées en 2017 : les juges demandent le renvoi de quatre personnes devant la cour d'assises spéciale de Paris

Le 20 avril 2017, un Français de 39 ans avait attaqué un car de police sur l'avenue des Champs-Elysées, tuant un policier par balles.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cérémonie de l'hommage national rendu mardi 25 avril 2017 au policier tué lors des attentats sur les Champs-Elysées. (BERTRAND GUAY / AFP)

Des juges d'instruction antiterroristes ont ordonné le renvoi de quatre personnes devant la cour d'assises spéciale de Paris, soupçonnées d'avoir joué un rôle dans la fourniture d'un fusil d'assaut au jihadiste qui a tué le policier Xavier Jugelé sur les Champs-Elysées en 2017, a appris franceinfo de source judiciaire mercredi 28 octobre.

L'un des suspects renvoyé aux assises pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle"

Les juges d'instruction antiterroristes ont ordonné le renvoi aux assises d'un suspect pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Ils ont en revanche abandonné cette qualification pour les trois autres accusés, renvoyés uniquement "pour infraction à la législation sur les armes". Toutefois, cette décision a fait l'objet d'un appel. La cour d'appel de Paris va donc devoir statuer sur un éventuel renvoi devant la cour d'assises spéciale.

Le 20 avril 2017, Karim Cheurfi, un Français de 39 ans, avait attaqué un car de police sur l'avenue des Champs-Elysées, tuant par balles Xavier Jugelé et blessant deux autres policiers, avant d'être abattu. Un message manuscrit défendant la cause du groupe Etat islamique avait été retrouvé sur un papier près de son corps.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.