REPLAY. Attentats en Catalogne et attaque de militaires à Levallois-Perret : regardez la conférence de presse de François Molins

François Molins, le procureur de la République de Paris, a donné une conférence de presse, mercredi après l'attaque survenue le 9 août dans les Hauts-de-Seine. Il a aussi évoqué la présence sur le sol français de suspects des attentats en Catalogne.

Ce qu'il faut savoir

Les suspects des attentats en Catalogne sont bien passés par l'Hexagone. "Le véhicule Audi A3 utilisé par les terroristes lors de l'attaque de Cambrils se trouvait en France notamment en région parisienne les 11 et 12 août 2017", a confirmé François Molins, le procureur de la République de Paris, lors d'une conférence de presse, mercredi 23 août.

Un véhicule des suspects des attentats en Catalogne repéré en France. "L'enquête (...) s'attache à déterminer les raisons précises pour lesquelles ce voyage éclair est intervenu et si les terroristes ont été en contact avec d'autres personnes sur le territoire national", a-t-il ajouté, sans vouloir donner plus de précisions. 

Le point sur l'enquête de Levallois-Perret. L'objectif initial de la conférence de presse est de donner des détails sur l'enquête ouverte à la suite de l'attaque de militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), le 9 août. Six militaires de l'opération Sentinelle avaient été blessés, dont trois sérieusement, par une BMW qui avait délibérément foncé sur eux.

Une information judiciaire ouverte. Elle vise Hamou B. pour "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs criminelle terroriste", précise François Molins. Cette annonce signifie que l'enquête est désormais confiée à des juges d'instruction.

Une attaque à caractère "prémédité". François Molins souligne la proximité du suspect avec un groupe extrémiste, ses recherches sur internet et la détention de visuels du groupe terroriste Etat islamique dans son téléphone portable.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

16h33 : Hamou B., auteur présumé de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret, avait des velléités de partir en Syrie, a expliqué François Molins. Voici en vidéo le profil du suspect dressé par le procureur de Paris.



16h29 : "Personne ne peut penser à l'heure actuelle que ce voyage ait été effectué pour acheter un appareil photo à la Fnac."

Lors de sa conférence de presse, le procureur de Paris a précisé que les enquêteurs cherchaient à comprendre les raisons du passage en France de membres de la cellule jihadiste responsable des attentats en Catalogne.

16h26 : Concernant l'enquête sur les attentats en Catalogne, François Molins a confirmé que l'Audi A3 utilisé pour l'attaque de Cambrils se trouvait bien en région parisienne les 11 et 12 août. Voici sa déclaration en vidéo.


16h21 : Cette annonce signifie que l'enquête sur l'attaque contre les militaires à Levallois-Perret est désormais confiée à des juges d'instruction.

16h20 : Le parquet ouvre une information judiciaire contre Hamou B. pour "tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs criminelle terroriste". #LEVALLOIS

16h19 : Plusieurs éléments viennent conforter le caractère prémédité de l'attaque commise par le suspect, affirme le procureur. Il souligne sa proximité avec un groupe extrémiste, ainsi que des recherches sur internet et la détention de visuels du groupe terroriste Etat islamique dans son téléphone portable.

16h14 : Touché par cinq projectiles, Hamou B. a été hospitalisé et son état ne permet pas encore de l'interroger, affirme François Molins.

16h13 : Le procureur de Paris détaille les circonstances de l'attaque et de l'interpellation du suspect, Hamou B., un Algérien de 36 ans.

16h12 : François Molins revient maintenant sur l'enquête concernant l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret, qui avait fait 6 blessés, le 9 août.

16h11 : François Molins explique que les enquêteurs s'attachent à déterminer "les raisons précises de ce passage éclair, ramassé sur deux jours".

16h09 : #CATALOGNE Le véhicule Audi A3 retrouvé à Cambrils (Espagne) se trouvait en France les 11 et 12 août 2017, confirme le procureur de Paris, François Molins.