VIDEO. Régis Mongendre : "Voir un cortège de CRS se faire applaudir, je n'avais jamais vu ça"

Elise Lucet reçoit Régis Mongendre de l'état major de la police de Paris pour évoquer l'état d'esprit des policiers, durement frappés par les attentats.

FRANCE 2

Sur le plateau du 13h de France 2, Régis Mongendre, chef d'état-major de la sécurité publique, s'est déclaré "beaucoup touché", par la cérémonie qui a eu lieu mardi 13 janvier, en hommage aux trois policiers morts dans les attaques terroristes. Interrogé sur ce lien nouveau qui unit la population française aux policiers et aux gendarmes, il déclare : "on le ressent, mais surtout on le vit". Dimanche 11 janvier, "j'ai eu l'occasion de voir un cortège de CRS se faire applaudir, des hourras, des vivats, je n’avais jamais vu ça et ça m'a effectivement donné beaucoup de baume au cœur", reconnaît Régis Mongendre.

Un risque intégré par les policiers

Les policiers ont-ils peur ou sont-ils préparés à endurer ce type d'événements ? "Le risque est intégré, je pense, par les fonctionnaires de police de tous grades (...) mais il est vécu différemment en fonction de chaque fonctionnaire", précise-t-il. "Je pense qu'il y a aussi maintenant ce sentiment de vouloir se protéger plus. Il y a une vigilance qui est même relayée par nos chefs de police", affirme le chef d'état-major.

Le JT
Les autres sujets du JT