VIDEO. Quelles réponses après les attentats ?

Après les attentats qui ont touché New-York en 2001, Madrid en 2004, et Londres en 2005, chacun des pays a réagi différemment au niveau sécuritaire.

Les Etats-Unis, l'Espagne, et le Royaume-Uni ont réagi très différemment après les attentats qui ont touché leur territoire ces dernières années.

En matière de sécurité, Londres a axé la sienne sur la vidéosurveillance, faisant de la ville l'endroit où l'on est le plus épié. "Le langage du corps est notre arme principale, si la personne semble agitée, qu'elle consulte sa montre sans arrêt ou qu'elle passe de nombreux coups de téléphone, alors nous la traquons" explique Daniel Brown, coordinateur des opérations à la marie de Westminster en 2005, au micro de France 2.

Détenir un suspect 28 jours sans inculpation

Mais les principaux changements ont eu lieu au niveau législatif. Le Royaume-Uni a adopté le "terrorism act" en 2006 : cela permet de détenir un suspect 28 jours d'affilé sans inculpation. Une législation inspirée du patriot act des Etats-Unis, adopté par George W. Bush quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat français patrouille dans une gare, le 11 janvier 2015, à Paris.
Un soldat français patrouille dans une gare, le 11 janvier 2015, à Paris. (EYEPRESS NEWS / AFP)