VIDEO. Patrick Pelloux en larmes dans les bras de Hollande lors de la marche républicaine

L'urgentiste et collaborateur de "Charlie Hebdo" a été l'un des premiers témoins du bain de sang dans la rédaction du journal satirique, auquel il contribue.

Patrick Pelloux, urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo, en larmes dans les bras de François Hollande. Le médecin était très ému, dimanche 11 janvier, lors de la marche républicaine à la mémoire des dix-sept victimes des attentats, parmi lesquelles on compte plusieurs membres de la rédaction de l'hebdomadaire satirique. Le président de la République, qui a participé brièvement au rassemblement et salué les proches des victimes, l'a longuement étreint

"On veut qu'ils ne soient pas morts pour rien"

Lors de l'attaque contre la rédaction, mercredi 7 janvier, Patrick Pelloux a été l'un des premiers témoins du bain de sang. Arrivé quelques minutes après les tirs, l'urgentiste a prodigué les premiers soins à ses confrères, dont certains avaient été exécutés d'une balle dans la tête.

>> Suivez les événements de la journée de dimanche en direct

"On tient parce qu'on veut que ceux qui sont morts ne le soient pas pour rien, avait expliqué le médecin, ému aux larmes, sur le plateau de France 2, deux jours après l'attaque. Ils ont été attaqués alors que le thème de la conférence, c'est la lutte contre le racisme. On devait le faire sur ce sujet, le prochain 'Charlie', et on continuera à en faire. Parce qu'ils ne sont représentatifs de rien, ces gens qui ont tué mes amis."

Patrick Pelloux et François Hollande, à Paris, le 11 janvier 2015. 
Patrick Pelloux et François Hollande, à Paris, le 11 janvier 2015.  (PHILIPPE WOJAZER / POOL)