VIDEO. François Hollande : "Clarissa, Franck, Ahmed sont morts pour que nous puissions vivre libres"

Mardi 13 janvier au matin, un hommage a été rendu aux trois policiers morts dans les attaques terroristes. Reportage de France 2.

FRANCE 2

Mardi 13 janvier, un hommage a été rendu aux trois policiers tués lors des attentats : Ahmed Merabet, Franck Brinsolaro et Clarissa Jean-Philippe. Dans la cour de la préfecture de police de Paris, les trois cercueils, portés par les collègues des victimes, étaient recouverts du drapeau français. François Hollande a adressé ses premiers mots aux proches et aux familles des victimes. "Fallait pas prendre ma fille", pleure la mère de Clarissa Jean-Philippe, inconsolable. Le président a ensuite remis à titre posthume les insignes de la Légion d'honneur aux trois policiers tombés dans l'exercice de leurs fonctions.

Inhumés dans l'intimité

Dans la cour, les policiers et l'équipe de Charlie Hebdo sont visiblement très émus quand retentit la sonnerie aux morts. Dans son discours, François Hollande déclare : "Clarissa, Franck, Ahmed sont morts pour que nous puissions vivre libres. C'est ce que des centaines de milliers de nos concitoyens ont voulu exprimer en défilant dimanche partout en France, en se levant en masse pour partager votre chagrin." Après l'hommage de la France, les trois policiers seront inhumés dans l'intimité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président François Hollande lors de la cérémonie d\'hommage aux trois policiers tués lors des attentats, le 13 janvier 2015, à Paris. 
Le président François Hollande lors de la cérémonie d'hommage aux trois policiers tués lors des attentats, le 13 janvier 2015, à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)