VIDEO. Royaume-Uni : Cameron veut renforcer la loi antiterroriste

La Grande-Bretagne met actuellement un système pour empêcher les jihadistes de revenir sur le sol britannique.

France 2

Une peine exemplaire. Jugés dangereux par les services de renseignement anglais, Yusuf Sarwar et Mohammed Ahmed, arrêtés à l'aéroport d'Heathrow l'année dernière, ont été les premiers Britanniques à être condamnés pour des actes commis en Syrie : douze ans de prison.

Certains parents, comme Linda, vont récupérer eux-mêmes leurs enfants partis faire le jihad. Ils reviennent alors en Grande-Bretagne comme si rien de rien n'était, sans même être arrêtés. "Le gouvernement est au courant que mon fils est rentré, et on n'a reçu aucune aide. Les conséquences pour la société pourraient être dévastatrices", assure Linda au micro de France 2.

Les programmes de déradicalisation bientôt obligatoires ?

Le retour des anciens jihadistes se fait actuellement au cas par cas. David Cameron a l'intention de renforcer la loi "Nous allons bientôt promulguer une nouvelle loi antiterroriste, avec de nouveaux pouvoirs pour la police, qui pourra empêcher le retour de certains Britanniques sur notre sol", a indiqué le Premier ministre.

Pour contourner la question de la déchéance de nationalité, très compliquée à mettre en œuvre, le projet de loi veut bloquer les retours pour deux ans, de façon renouvelable. La nouvelle loi antiterroriste, qui devrait être votée dans les mois qui viennent, devrait également inclure un volet sur les programmes de déradicalisation, qui deviendraient obligatoires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique David Cameron, à Londres, le 10 novembre 2014.
Le Premier ministre britannique David Cameron, à Londres, le 10 novembre 2014. (JUSTIN TALLIS / AFP)