Cet article date de plus de six ans.

La télé turque diffuse des images d'une femme présentée comme Hayat Boumeddiene

Selon les images publiées lundi par la chaîne Haber Turk, la compagne et complice présumée d'Amedy Coulibaly serait arrivée à l'aéroport d'Istanbul en compagnie d'un homme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une bande de vidéosurveillance de l'aéroport d'Istanbul où l'on aperçoit une femme voilée présentée par les médias turcs comme Hayat Boumeddiene.  (  REUTERS)

Elle est la femme la plus recherchée de France. La chaîne de télévision turque Haber Turk a diffusé, lundi 12 janvier, une courte vidéo qu'elle présente comme l'arrivée à l'aéroport international Sabiha Gökçen d'Istanbul de Hayat Boumeddiene, la compagne et complice présumée d'Amedy Coulibaly, l'un des auteurs des attentats meurtriers survenus en région parisienne.

Sur ces images filmées par une caméra de vidéosurveillance, on voit une femme voilée, accompagnée d'un homme, se présenter à un point de contrôle des passeports et remettre le sien à un policier afin qu'il l'examine. Une source policière a confirmé à France 2 que la femme sur la vidéo était bien Hayat Boumeddiene.

Ankara a affirmé lundi que Hayat Boumeddiene était bien arrivée le 2 janvier à Istanbul à bord d'un vol en provenance de Madrid, cinq jours avant l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a précisé à l'agence anatolienne de presse que la jeune femme était ensuite "descendue dans un hôtel en compagnie d'une autre personne" à Kadiköy, un district de la rive asiatique d'Istanbul. 

Les autorités françaises prévenues

Selon le quotidien pro-gouvernemental turc Yeni Safak, Hayat Boumeddiene aurait quitté Istanbul deux jours plus tard, le 4 janvier, pour se rendre à Sanliurfa, dans le sud-est de la Turquie, proche de la frontière syrienne. Elle aurait ensuite rallié la Syrie par Akçakale, un point de passage régulier des étrangers qui rejoignent les mouvements jihadistes comme le groupe Etat islamique.

Selon les autorités turques, Hayat Boumeddiene a franchi la frontière syrienne, jeudi 8 janvier, le jour de la fusillade de Montrouge (Hauts-de-Seine), dans laquelle une policière municipale a été tuée. Une attaque revendiquée par Amedy Coulibaly dans une vidéo posthume, mise en ligne dimanche 11 janvier. "Ses relevés téléphoniques le montrent", a expliqué Mevlut Cavusoglu. Il a assuré que les autorités françaises avaient été prévenues dès que les services turcs l'avaient localisée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.