VIDEO. "L'immigration n'est pas liée au terrorisme, mais complique les choses", déclare Sarkozy

Le président de l'UMP s'est exprimé sur RTL après les actes terroristes qui ont touché la France ces derniers jours.

RTL

"L'unité ne doit pas empêcher la lucidité", a déclaré Nicolas Sarkozy, lundi 12 janvier sur RTL, en réaction aux actes terroristes qui ont tué 17 personnes en France la semaine dernière. Au lendemain de la manifestation historique contre le terrorisme, il a estimé qu'il fallait "comprendre" les récents événements. Il a proposé pour cela un travail commun entre la majorité et l'opposition.

Ne pas laisser "revenir" les jihadistes français

"On ne peut pas continuer comme ça" avec l'immigration qui, si elle "n'est pas liée au terrorisme""complique les choses" en générant difficultés d'intégration et communautarisme, estime l'ancien chef d'Etat. "L'immigration qu'on a tant de mal à juguler crée la difficulté de l'intégration, qui crée le communautarisme. Et, à l'intérieur du communautarisme, peuvent se glisser les individus" comme les auteurs des attentats, a déclaré Nicolas Sarkozy.

Le président de l'UMP a également invité à revoir l'équilibre entre "le respect de la liberté (...) et l'efficacité de nos services de police". Il souhaite enfin empêcher les jihadistes de revenir en France : "Il faut décider que lorsque l'on part quelques mois pour apprendre le maniement des armes, détruire notre démocratie et notre civilisation, on n'a pas à revenir, y compris lorsque l'on est Français."

Nicolas Sarkozy sur le perron de l\'Elysée après une rencontre avec le président de la République François Hollande, le 8 janvier 2015.
Nicolas Sarkozy sur le perron de l'Elysée après une rencontre avec le président de la République François Hollande, le 8 janvier 2015. (THIERRY CHESNOT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)