Hayat Boumeddiene, complice présumée d'Amedy Coulibaly, est toujours recherchée

La jeune femme aurait pu prendre part à la prise d'otages de la porte de Vincennes, vendredi. 

L\'avis de recherche de Hayat Boumeddiene et Amedy Coulibaly diffusé par la police, le 9 janvier 2015.
L'avis de recherche de Hayat Boumeddiene et Amedy Coulibaly diffusé par la police, le 9 janvier 2015. (POLICE)

Alors que la prise d'otages de la porte de Vincennes a pris fin, vendredi 9 janvier, la complice présumée du preneur d'otages Amedy Coulibaly est toujours recherchée, a annoncé le procureur de la République de Paris, François Molins, lors d'une conférence de presse en fin de soirée.

>>> Fin des prises d'otages à Paris et Dammartin, trois terroristes tués. Suivez la situation en direct

Une chose est certaine : Amedy Coulibaly, suspect de la fusillade de Montrouge, a été tué lors de l'assaut. Mais le sort de sa compagne, Hayat Boumeddiene, 26 ans, figurant sur l'avis de recherche diffusé dans la journée par les autorités, demeure inconnu.

Selon les informations de France 2, une personne aurait accompagné Amedy Coulibaly lors de la prise d'otages dans l'épicerie casher. On ignore pour l'instant s'il s'agissait de Hayat Boumeddiene, et où elle se trouve. Le site de la chaîne américaine CNN (en anglais) dit qu'elle se serait fait passer pour une otage afin de prendre la fuite.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Cette affirmation est à prendre avec la plus grande prudence et n'est pas confirmée par les autorités. Des sources policières indiquent néanmoins à France 2 que les forces de l'ordre restent sur leurs gardes tant que sa trace n'a pas été retrouvée.

Mariée religieusement à Coulibaly

Hayat Boumeddiene était au moment de cette enquête la concubine de Coulibaly. Elle était mariée religieusement avec lui, mais pas civilement.

Le Monde a publié des clichés, datant de 2010, montrant Amedy Coulibaly et Hayat Boumeddiene, se prenant en photo lors d'exercices de tir à l'arbalète. D'après le quotidien, elles ont été prises dans le Cantal, lors de de visites à Djamel Beghal, qui a été condamné pour terrorisme.

Un numéro vert a été mis en place par la préfecture de police : 08 05 02 17 17. Toute personne disposant d'informations pouvant permettre la localisation de Hayat Boumeddiene est invitée à se manifester.