Cazeneuve, premier client de l'Hyper Cacher pour la réouverture du supermarché

Le ministre de l'Intérieur avait fait le déplacement Porte de Vincennes dimanche matin, deux mois après la prise d'otages meurtrière par Amédy Coulibaly. 

Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, tente de payer ses achats avec sa carte bancaire, le 15 mars 2015 à l\'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes lors de la réouverture du supermarché.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, tente de payer ses achats avec sa carte bancaire, le 15 mars 2015 à l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes lors de la réouverture du supermarché. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Tout un symbole. Le ministre de l'Intérieur a fait quelques courses, dimanche 15 mars, en tant que premier client du supermarché Hyper Cacher. Bernard Cazeneuve avait fait le déplacement Porte de Vincennes pour la réouverture du magasin, deux mois après la prise d'otages meurtrière par Amédy Coulibaly lors des attentats parisiens de janvier. Quatre Juifs avaient été tués par le terroriste. 

Le ministre de l'Intérieur a visité les allées refaites du magasin, et notamment la chambre froide dans laquelle les otages se sont réfugiés lors de l'attaque du jihadiste. "On voit la configuration" des lieux, "on voit toute la difficulté qu'il y avait à intervenir", "à quel point c'était difficile et risqué", a commenté Bernard Cazeneuve.

Une nouvelle équipe

Après un petit incident à la caisse - la carte bancaire de Bernard Cazeneuve ne passait pas - le ministre a fait une courte déclaration à la sortie : "J'ai souhaité, au moment où cette épicerie rouvre courageusement avec la volonté aussi d'envoyer le signal que la vie est plus forte, être au côté des représentants de la communauté, de ceux qui tiennent ce commerce, des élus pour dire que nous sommes debout et déterminés à continuer à vivre librement dans notre pays."

"On a été abasourdis par le drame, mais ça n'a jamais remis en cause l'ouverture", avait assuré, un peu plus tôt, un des dirigeants de la chaîne qui compte onze magasins, aurent Mimoun. Le magasin de la Porte de Vincennes rouvre, en raison du "traumatisme", avec une "nouvelle équipe" recrutée "sur la base du volontariat".

Sous protection policière

Actuellement tous en arrêt de longue durée, "les salariés présents le jour de l'acte terroriste décideront, le moment venu, de leur nouvelle affectation dans l'un des magasins du groupe", a expliqué la direction.

La façade du supermarché est surmontée d'une enseigne Hyper Cacher en bleu et fuchsia sur fond blanc. Il a subi de nombreuses transformations pour le rendre "plus chaleureux", selon Laurent Mimoun. Comme tous les Hyper Cacher, le magasin est placé sous la protection policière prévue par le plan Vigipirate.