Cet article date de plus de trois ans.

Attentats de janvier 2015 : imbroglio autour du retrait de la plaque en mémoire du policier Ahmed Merabet

Le policier avait été tué par les frères Kouachi après l'attentat contre "Charlie Hebdo" le 7 janvier 2015. La plaque lui rendant hommage a disparu dans le week-end du 22 et 23 décembre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un passant se recueille devant la plaque en mémoire du policier Ahmed Merabet, à Paris le 5 janvier 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)

On a d'abord cru à un vol, mais il n'en était rien. La plaque en mémoire d'Ahmed Merabet, le policer tué par les frères Kouachi après l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, a disparu au cours du week-end du 22 et 23 décembre. Le parquet de Paris a même ouvert une enquête, précisait lundi matin une source judiciaire à franceinfo, confirmant une information d'Europe 1

Mais contrairement à ce que nous indiquions dans un premier temps, il ne s'agit pas d'un vol. La plaque a été retirée afin de faire graver le grade de lieutenant reçu par Ahmed Merabet à titre posthume et sa décoration de la Légion d’honneur.

La plaque de retour mercredi

La nouvelle plaque sera déposée mercredi 26 décembre, précise à franceinfo la mairie de Paris. "Ce n'est pas la première fois qu'on fait retirer une plaque pour y apporter des modifications", ajoute la mairie.

La plaque en mémoire d'Ahmed Merabet avait été dévoilée le 5 janvier 2016, sur le boulevard Richard-Lenoir, dans le 11e arrondissement de Paris où avait été tué le policier, alors qu'il tentait de stopper les jihadistes dans leur fuite, à quelques pas du siège de Charlie Hebdo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.