Attaque de Villeurbanne : le suspect mis en examen pour assassinat et tentatives d'assassinat

Le suspect, un Afghan de 33 ans, avait été interpellé dimanche peu après les faits.

L\'attaque au couteau s\'est produite dimanche 1er septembre dans l\'après-midi à proximité de la gare routière Laurent-Bonnevay, à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon.
L'attaque au couteau s'est produite dimanche 1er septembre dans l'après-midi à proximité de la gare routière Laurent-Bonnevay, à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Le suspect de l'attaque au couteau de Villeurbanne a été mis en examen lundi 2 septembre pour "assassinat" et "tentatives d'assassinat", indique le parquet de Lyon. Cet Afghan de 33 ans a été placé en détention provisoire.

Cet homme est soupçonné d'avoir attaqué plusieurs personnes samedi vers 16h25, à proximité de la gare routière Laurent-Bonnevay, à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon, où se trouve également une station de métro. L'assaillant était armé d'un couteau de 9 cm et d'une broche à barbecue. Il a utilisé ces objets pour poignarder plusieurs personnes qui attendaient le bus, tuant un jeune homme de 19 ans et blessant huit autres personnes.

L'enquête se concentre sur la personnalité du suspect et son parcours. Une perquisition menée samedi à son domicile - un centre d'hébergement pour réfugiés de Vaulx-en-Velin - n'a pas permis de faire "apparaître une quelconque radicalisation", selon le procureur de Lyon. Une première évaluation psychiatrique réalisée lors de la garde à vue a révélé "un état psychotique envahissant avec délires paranoïdes à thématiques multiples dont celles du mysticisme et de la religion", a encore détaillé le procureur.