Attaque au couteau à Paris : un mode opératoire bien connu

Ce samedi 12 mai aux alentours de 21 heures, une attaque a été perpétrée à l’arme blanche contre des passants en plein centre de Paris. Sur le plateau du Soir 3, la journaliste Charlotte Gillard a rappelé qu’il s’agit d’un mode opératoire bien connu.

FRANCE 3

Paris a de nouveau été la cible d’une attaque terroriste. Aux alentours de 21 heures dans le deuxième arrondissement de la capitale, un homme s’en est pris à des passants avec un couteau. Le bilan est lourd : deux morts, dont l’assaillant, et quatre blessés dont deux graves. Comme le rappelle la journaliste Charlotte Gillard sur le plateau du Soir 3, le mode opératoire est bien connu.

Difficilement repérable par les autorités

"Pour les terroristes, cela demande peu de logistique et c'est difficilement repérable par les autorités, explique-t-elle. Ce type de mode opératoire vise à faire le plus de victimes possible, au hasard des rues, dans des rues hautement fréquentées." La dernière attaque du genre a été perpétrée à Marseille (Bouches-du-Rhône), sur le parvis de la gare Saint-Charles. Deux jeunes femmes avaient été assassinées. En France, des forces de l’ordre avaient également été visées. En 2016, le meurtre d’un prêtre à Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) et ceux d’un policier et de sa compagne à Magnanville (Yvelines) avaient aussi marqué l’opinion.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'attaque au couteau a fait un mort, dans le deuxième arrondissement de Paris, samedi 12 mai.
L'attaque au couteau a fait un mort, dans le deuxième arrondissement de Paris, samedi 12 mai. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)